Blog auto > Actualités > Une prime pour l’achat d’un véhicule récent ?

Une prime pour l’achat d’un véhicule récent ?

Une prime pour l’achat d’un véhicule récent ?
11/07/2017

Parmi les éléments du « Plan Climat » de Nicolas Hulot, une prime pour l’achat d’un véhicule d’occasion récent nous apparait comme une potentielle excellente idée.

Il y a l’ambition qu’en 2040 aucune voiture diesel ou essence ne soit commercialisée en France et il y a ce qui apparait comme plus concret avec l’idée d’une prime pour l’achat d’un véhicule d’occasion récent si un véhicule ancien est retiré de la circulation. Sans être chiffrée, cette prime pourrait voir le jour en 2018. Il faudra pour cela en passer la loi de finances qui sera débattue cet automne au parlement.

15 ans pour renouveler le parc auto français ?

Si nous trouvons l’idée bonne, ce n’est pas seulement parce que nous vendons des véhicules d’occasion. Avec cette idée, le ministre de la Transition écologique apparait moins dogmatique que ses prédécesseurs en s’appuyant sur des véhicules moins vertueux que l’offre hybride ou électrique mais aussi moins polluants que les diesel d’avant 1997 et les essence d’avant 2001 qu’il s’agit de retirer. Surtout, il s’appuie sur un état de fait : En 2016, le marché du véhicule d’occasion a atteint un niveau record avec 5 617 791 ventes qu’il s’agit de comparer aux ventes de véhicules neufs (incluant les flottes) s’établissant l’année dernière à 2 015 186 immatriculations. L'âge moyen du primo accédant à un véhicule neuf en France est de 55 ans !

Moralité, si le projet est de renouveler le parc automobile français en l’espace de 15 ans, comme l’a laissé entendre le numéro 2 du gouvernement, on ira bien plus vite avec des voitures d’occasion récentes, relativement abordables, qu’avec des véhicules neufs dont le prix moyen est (selon une étude de L’Argus de Porsche à Dacia) de 26 146 euros (hors options).

1 000 euros seulement ?

Reste à savoir quel sera le montant de cette prime. Pour l’instant, rien n’est annoncé. Pour autant, durant sa campagne, Emmanuel Macron avait évoqué un bonus de 1 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride, neuf ou d’occasion. Nicolas Hulot semble vouloir aller plus loin. Le montant aussi devra être plus important faute de quoi, la belle intention restera lettre morte.

avec AFP


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires