Blog auto > Actualités > Audi > Voici les nouvelles Audi A4 et A4 Avant

Voici les nouvelles Audi A4 et A4 Avant

Voici les nouvelles Audi A4 et A4 Avant
30/06/2015

La quatrième génération d'Audi A4 (ainsi que sa déclinaison Avant) bénéficie de nombreux changements, même si cela ne saute pas complètement aux yeux. C’est désormais une habitude.

Tout change, mais de manière discrète et harmonieuse ! La calandre Single Frame s’élargie et se rabaisse. Son sommet s’aligne parfaitement dans le prolongement du capot moteur nervuré et du regard plus que jamais sauvage des optiques (xénon de série). Les reliefs du bouclier achèvent de donner une impression bien plus sportive. À l’arrière, les nouvelles A4 et A4 Avant se distinguent par des optiques affinés sur l’extrémité intérieure tandis que la malle est légèrement plus relevée (volume identique de 480 litres). Cela a pour effet concret d’offrir un coefficient de pénétration dans l’air de 0,23… C’est tout proche de l’excellence.

L’ensemble est plus racé et s’inscrit dans la logique des dernières nouveautés de la firme d’Ingolstadt. Certains reprocheront à Audi de ne prendre aucun risque, de persister dans un design rectiligne, dénué de rondeurs. Une remarque qui se comprend mais qu'il convient d'intégrer dans le contexte des productions de la concurrence.

Légèrement plus longue (de 3 cm) et plus large (de 1 cm) pour la même hauteur, la nouvelle A4 a en revanche perdu du poids. Jusqu’à 120 kg dixit le constructeur. La chasse aux kilos fut terrible et dans tous les domaines : 16 kg de gagnés dans la boîte manuelle, 15 kg dans la carrosserie, 8 kg dans les trains roulants, 4 kg dans la climatisation… C’est loin d’être négligeable à l’heure de chiffrer la puissance, la consommation et les rejets.

Le Virtual Cockpit du TT intégré, un mode presque autonome.

Comme l’indique le gain de volume du coffre avec la banquette rabattue (1 510 litres contre 1 430 pour l’A4 Avant), cette nouvelle génération d’A4 gagne en habitabilité, ce que n’explique pas seul l’allongement de l’empattement de 1,5 cm. L’exercice d’amélioration de la vie à bord s’est articulé autour de l’allongement des lignes. On remarque ainsi une nouvelle planche de bord épurée grâce à l’introduction du Virtual Cockpit imaginée pour la troisième génération de TT. 

Une technologie qui fusionne derrière le volant l’instrumentation de route classique aux commandes du système multimédia comme le GPS, la musique, la connectivité… Contrairement au TT, la planche de bord de la nouvelle A4 bénéficie d’un écran multimédia de 7 pouces en entrée de gamme. 8,3 en montant les échelons. On remarque d’ailleurs sur la console centrale une petite commande située à droite comme invitant le passager à prendre en main le multimédia.

Comme sur le nouveau Q7, les nouvelles A4 intègrent un mode de conduite prédictif. Les données du régulateur adaptatif, du GPS, de la lecture des panneaux et des radars s’associent pour « deviner » la route tout en prenant soin des voitures alentours et de ménager la consommation. Cette nouvelle A4 est également capable de rouler dans sa file de circulation et s’arrêter toute seule jusqu’à 65 km/h. Pour résumer, un mode autonome qui ne dit pas son nom !

150 chevaux minimum.

Pas moins de 7 motorisations seront proposées dans les nouvelles A4 et A4 Avant. Les trois motorisations TFSI distillent 150 (et 250 Nm via le 1,4l TFSI), 190 (et 320 Nm via 2,0l TFSI Ultra) et 252 chevaux (et 370 Nm via le 2,0l TFSI). Au sein de la gamme diesel, l’inévitable 2,0l TDI est distillé en 150 (et 320 Nm) et 190 chevaux (et 400 Nm) et sera chapeautée par le V6 3,0l TDI de 218 (et 400 Nm) ou 272 chevaux (et 600 Nm). Ces moteurs seront accompagnés d’une boîte manuelle à 6 rapports ou d’une boîte automatique S Tronic à 7 rapports. La Tiptronic 8 sera quant à elle uniquement disponible en option sur les versions TFSI 252, TDI 190 et 218.

Du fait de l’amélioration des mécaniques et de l’allégement considérable de l’ensemble de la voiture, les consommations sont en forte baisse. Jusqu’à 21%. Les rejets de CO2 s'échelonnent de 99g (2,0l TDI 150) à 129 g (TFSI 252 et TDI 272) du kilomètre.

Le calendrier de la RS4 demeure inconnu, d’autant que la gamme sera complétée dans un premier temps par une version A4 g-tron (comme l’A3 Sportback) d’environ 170 chevaux. Dévoilées visuellement lundi, les nouvelles A4 et A4 Avant seront présentées physiquement et tarifées à l’occasion du salon de Francfort en septembre et commercialisées cet automne.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires