Blog auto > Buzz et insolite > 10 voitures qui ont marqué les années 90

10 voitures qui ont marqué les années 90

10 voitures qui ont marqué les années 90
10/12/2019

Dans les 90’s, l’électronique n’avait pas encore totalement envahi les voitures. Les autos avaient plus de personnalité qu’aujourd’hui et le haut de gamme ne valait forcément 300 000 francs ! Partageons nos souvenirs.

À partir de 2020, les voitures qui ont vu le jour en 1990 pourront obtenir une carte grise de collection. Pour le reste de la décennie, elles appartiennent encore à la catégorie youngtimer. Sensibles à cette décennie, nous nous sommes amusés au bureau à réunir dans un article les 10 voitures qui nous semblent emblématiques de cette période.

McLaren F1

Tout juste 106 exemplaires de la supercar anglaise ont vu le jour entre 1993 et 1998. C’est dire la rareté du produit. D’ailleurs, la côte du véhicule dépasse largement les dix millions d’euros. Mr Bean en a eu une. Avec son poste de conduite central et son V12 6,0l de 627 chevaux d’origine BMW et gainé d’or, elle fut la voiture de série la plus rapide du monde à 386 km/h (en 1998). Il a fallu attendre la Bugatti Veyron pour voir une voiture produite en série plus rapide. 7 ans plus tard, une éternité dans ce domaine.

Ce qui la rend emblématique : Le Mans 1995 avec 4 McLaren F1 GTR aux 5 premières places.

Mazda MX-5

(Ou Miata aux USA). La voiture de sport la plus vendue dans le monde comme ses fans aiment le rappeler avec plus d’un million d’exemplaires depuis son lancement en 1989. Si l’on est loin d’avoir un véritable arsenal équestre sous le capot de la MX-5 (de 90 à 184 ch selon les générations et versions), la combinaison moteur à l’avant, propulsion et légèreté fait merveille. D’autant plus cheveux au vent. Une recette qui fonctionne toujours.

Ce qui la rend emblématique : Un roadster avec un rapport qualité/prix imbattable.

Renault Twingo I

Elle a remplacé la R5 avec un charme fou ! De la couleur, du galbe et un côté rigolo qui a plu a presque tout le monde ! Elle fut même classée comme l’une des voitures les plus pratiques pour faire l’amour avec ses sièges avant rabattables à plat. De 1992 à 2007 et dans le monde entier, plus de 2,6 millions d’exemplaires ont vu le jour. Voiture sympathique et fiable, on en voit encore beaucoup sur nos routes.

Ce qui la rend emblématique : Elle fut lancée au prix de 54 000 francs, soit 11 673 euros constants selon l’Insee.

Audi TT (1998)

Le coupé Audi vient de fêter ses 20 ans, pourtant de lourds et sombres nuages s’accumulent sur le modèle dessiné par Peter Schrayer. Et ceci depuis 2014. Que serait l’image du coupé sport s’il devenait un SUV coupé électrique ? Tout est possible après tout, l’actuelle génération propose bien dans son catalogue un moteur diesel ! À l’origine, il était question de rendre hommage à NSU et au Tourist Trophy de l’Île de Man.

Ce qui le rend emblématique : Si vous avez eu le permis de conduire autour des années 2000 c’était la première voiture rêvée.

BMW Z3

Même si on préfère la version coupé (beaucoup plus rare), c’est le roadster qui est resté dans l’imaginaire collectif. Propulsée par un 4 ou 6 cylindres (de 115 à 321 chevaux), cette BMW qui sortait complétement de l’ordinaire était assemblée aux USA, dans l’usine de Spartanburg.

Ce qui le rend emblématique : Une belle carrière au cinéma, de « Goldeneye » à « La vérité si je mens ».

Dodge Viper

L’idée de la Viper commercialisée de 1992 à 1995 était de créer une Cobra moderne. S’il n’en ressortait pas la même impression de légèreté, le Viper avait de quoi faire rêver enfants et adolescents. À noter que le V10 (394 ch) en alliage d’aluminium qui se cache derrière cet interminable capot a fait l’objet d’une collaboration entre Chrysler et Lamborghini qui faisait alors partie du groupe. Le saviez-vous, sur la première génération de Viper, la climatisation était absente. Elle sera proposée en option sur la seconde génération.

Ce qui la rend emblématique : La série TV éponyme !

Peugeot 306 Cabriolet

Dessinée et assemblée par Pinifarina, la Peugeot 306 Cabriolet perpétuait alors la tradition du cabriolet Peugeot. Proposant de 90 à 135 chevaux selon les versions, c’est surtout par ses lignes qu’elle a charmé ses contemporains. Certes la capote n’était pas d’une extrême solidité, de même que les éléments de l’habitacle, l’option hard top était hors de prix. Elle fut très appréciée aussi des voleurs. Mais elle demeure belle. Une youngtimer à collectionner avant qu’il ne soit trop tard.

Ce qui la rend emblématique : La dernière Peugeot avec une capote en toile avant les CC à toit rigide escamotable et finalement la disparition des cabriolets chez la firme au lion.

Fiat Multipla

Tout n’a pas été parfait dans les années 90. Loin de là ! Prenons l’exemple, facile certes, de la Fiat Multipla. Une horreur esthétique produite à plus de 344 000 exemplaires à partir de 1998. L’idée était de surfer sur la vague naissante des monospaces compacts. Pire, sous contrat avec Ferrari et donc Fiat alors, Michael Schumacher s’est retrouvé à en faire la publicité. Sans pour autant s’y retrouver au volant. Ou même à côté.

Ce qui la rend emblématique : Elle est toujours très bien classée lorsqu’il s’agit d’évoquer les pires voitures du monde.

Lamborghini Diablo

Un V12 de 500 chevaux à la sonorité infernale et un look inimitable avec ses portes en élytres héritées de la Countach et son étagère en guise d’aileron. La Diablo faisait rarement dans la discrétion et ses 3 000 exemplaires ont eu le mérite de maintenir en vie Lamborghini avant qu’Audi ne prenne la main.

Ce qui la rend emblématique : Le clip de Jamiroquai, la course avec une F40 et une Maranello. Autrement plus sympa qu’un vulgaire clip de rap !

Mercedes Classe M

Apparu en 1997, le Classe M (ou ML) a lancé la mode des SUV premium. Sans lui pas de Q7, X5, Cayenne, Touareg… et que dire des ventes de Jeep et Land Rover ! Il constitue aussi la première pierre de la sur-segmentation automobile.

Ce qui le rend emblématique : Dans « Le Monde Perdu », il remplace les Ford Explorer du premier « Jurassic Park ».


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires