Blog auto > Buzz et insolite > Renault > Oui mais en fait non… 3 Renault qui n’ont pas trouvé leur clientèle !

Oui mais en fait non… 3 Renault qui n’ont pas trouvé leur clientèle !

Oui mais en fait non… 3 Renault qui n’ont pas trouvé leur clientèle !
22/05/2014

Parfois une idée semble bonne sur le papier, mais s’avère peu séduisante en réalité… Les équipes marketing des constructeurs peuvent plancher longtemps sur des concepts de véhicules novateurs et intelligents, pour autant certains ne rencontrent pas leur public.

La marque Renault a été très forte sur la création de concepts nouveaux et pleins de succès. On pense notamment à la Renault 16, première familiale à 5 portes, l’Espace, tout premier monospace, ou la Twingo, 1ère mini-citadine à succès.

Mais il y a eu aussi quelques ratés dans la création de nouveaux concepts de la marque au losange ! Revenons sur 3 d’entre eux !

1/ L’Avantime


C’est facile de tirer sur une ambulance… pourtant l’idée n’était pas bête ! La clientèle ciblée était les couples aisés avec enfants, habitués au monospace pendant plusieurs années, et qui cherchaient à remplacer leur Espace devenu caduque une fois leurs enfants devenus grands, par un véhicule moins familial mais gardant les fonctionnalités d’un monocorps… Un monospace 2 portes en somme… Le seul autre véhicule répondant à cet étonnant concept, c’est la Peugeot 1007, qui a eu lui aussi le succès que l’on sait.

Pour revenir à l’Avantime, il n’a pas du tout rencontré sa clientèle. Pâtissant d’une mise en point imparfaite, et de la confusion avec la Vel Satis lancée au même moment, il a connu une carrière de … 2 ans, record imbattable de brièveté ! Elle n’a été produite qu’à 8557 exemplaires de 2001 à 2003, pour un constructeur généraliste majeur comme Renault, c’est incroyablement peu !

Du coup, c’est déjà devenu un collector, les propriétaires actuels adorent la singularité de leur voiture, se rassemblent en clubs… Une reconnaissance post-mortem !

2/ La Wind


Là, le concept était plus clair… Un petit roadster 2 places à vocation sportive et relativement bon marché… Ça a marché dans les années 60, notamment avec les anglaises MG, le concept ressuscité dans les années 80 par la Mazda MX5/ Miata a connu un succès immense… Mais depuis les années 2000, tous ceux qui se frottent à ce type de produit échouent ! On pense notamment à la craquante Smart Roadster, à la carrière mort-née, ou à l’Opel Tigra 2ème génération, sorte de 206 CC sans places arrière (et avec un diesel 70ch – beurk). Ces échecs successifs auraient du alerter les dirigeants de la marque au losange… Qui l’ont tenté quand même.

Lancé en 2010, avec un look … atypique et un système de toit pliant unique en son genre, la Wind était un modèle sympa, et novateur dans son genre… Pour autant, il n’a été produit qu’à 13 000 exemplaires. Pas assez polyvalent avec ses 2 places seulement, ni très sportif avec sa motorisation de base 1.2 100 ch, il n’a ni séduit les amateurs de cabriolets classiques, ni les férus de petites sportives. C’est dommage car il était accessible financièrement, et assez fun. Si vous cherchez une petite sportive pour vous démarquer, il n’est plus produit, mais il doit en rester quelques-uns en concession !

3/ Le Kangoo BeBop


Là, on ne comprend plus. Autant pour l’Avantime et la Wind, on comprenait grosso modo le ciblage, et la vocation du véhicule, autant là, on est dubitatif… On part du petit utilitaire à succès de Renault, le Kangoo, en version civilisée, auquel on fait subir 3 métamorphoses :

-On réduit considérablement sa longueur, pour lui donner une allure bizarre et un coffre de Smart

-On remplace le hayon, par une sorte d’immense porte mordant sur le toit, avec une vitre descendable électriquement (pour glisser une planche de surf ?). on peut ainsi accéder aux places arrière par le hayon, sans l’ouvrir, si on a cette idée tordue

-On habille le tout en bicolore d’un goût exquis, et on vend ça bien plus cher que le Kangoo normal : à partir de 18 k€ grosso modo.

Comment les responsables du produit ont-ils pu valider la production de ce mix citadine/ utilitaire/ cabriolet ? Qui pouvait bien acheter ça ? Pas grand monde… Il s’en est vendu 700 la première année de vente, en 2009, puis de moins en moins avant que sa carrière ne s’arrête avant l’heure en 2011…

Aujourd’hui, après ces quelques errements, Renault semble avoir repris le chemin de l’orthodoxie, et aligne les best sellers avec ses Scénic, Clio 4, Captur, sans même parler des modèles Dacia… Mais sans aucun grain de folie au sein de la gamme, c’est presque triste… A quand la prochaine curiosité ?

Et vous, vous en connaissez des concepts novateurs qui n’ont pas trouvé leur public ? 


À propos de l'auteur

Commentaires