Blog auto > Conseils > L’important c’est les 12 points

L’important c’est les 12 points

L’important c’est les 12 points
27/09/2019

Depuis 1992, les automobilistes français disposent d’un capital de 12 points sur leur permis de conduire. Au gré des infractions commises (et sanctionnées), ce capital varie. Et que se passe-t-il lorsque le capital point est proche de 0 ? On fait un stage. Focus chiffré sur les stages de récupération de points.

À la fin des années 1980, la mortalité routière en France stagne au-dessus des 10 000 morts par an. Un chiffre qui pousse le législateur à emprunter l’idée du permis à points née en RFA en 1974. La loi n°89-469 du 10 juillet 1989 entre en vigueur le 1er juillet 1992. Elle instaure un capital de 12 points à chaque titulaire du permis. Vous savez comment cela marche. En fonction de l’infraction commise (et sanctionnée) un nombre de points est soustrait au capital. Un solde de 0 point entraîne une annulation du permis de conduire.

De nos jours, avec 12 points, il vaut mieux être très attentif face au durcissement des sanctions sur certaines infractions (6 points pour un refus de cédez-le-passage pour un piéton) et l’important dispositif de radars automatiques. C’est d’ailleurs à partir de 2002 (et la généralisation des radars) que le nombre de stage de récupération de points s’est envolé. Au point d’être multiplié par 6 en l’espace de 10 ans. Face à la demande croissante, le secteur s’est adapté. 1 418 centres sont agréés en France, le leader de ce secteur se nomme ActiROUTE, dispose d’une expérience de 26 ans dans le domaine des stages de récupération de points. Est implanté dans 340 villes.

Les chiffres des stages de récupération de points.

Pour la seule année 2015, pas moins de 330 494 personnes ont suivi l’une des 21 005 sessions de stage de récupération de points. Si un stage coûte généralement entre 150 et 200€, il permet de récupérer 4 points. Depuis 2011, il est désormais possible d’en faire un par an.

Quel est le contenu d’un stage ? Sur deux jours consécutifs, les stagiaires ont droit à 14 heures de travail repartis en deux blocs. Un premier thème se veut psychologique avec un animateur qui vous incitera à la réflexion sur vos habitudes de conduite et celles des autres. Le but est d’élaborer une stratégie devant amener un déclic, un changement. Un tour de table permettra l’échange entre les participants.

La seconde partie se veut plus technique en compagnie d’un formateur. Il y a sera abordé un cas pratique d’accident à analyser, l’animateur vous rappellera quelques lois de la physique entrant en compte lors de la conduite.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires