Blog auto > Conseils > Tout savoir sur la prime à la conversion et comment en bénéficier.

Tout savoir sur la prime à la conversion et comment en bénéficier.

Tout savoir sur la prime à la conversion et comment en bénéficier.
27/02/2019

Mise en place par le gouvernement, la prime à la conversion permet la reprise d’un véhicule ancien au profit de l’achat d’un véhicule moins polluant. L’aide peut atteindre les 2 500 euros (et même 5 000 euros sous conditions). Contrairement à toutes les anciennes « primes à la casse », la prime à la conversion est applicable aux véhicules d’occasion et pas nécessairement électriques.

Le rapproche qui a souvent été fait à l’encontre des différentes primes à la casse, primes auto ou primes écologiques proposées par le passé, c’est qu’elles consistaient toujours en l’achat in fine d’un véhicule neuf. En bénéficiaient toujours les mêmes foyers qui disposaient d’un pouvoir d’achat confortable. Un chiffre le résume bien : En 2018, selon le cabinet AAA Data, l’acheteur moyen d’une voiture neuve en France avait 56 ans. Un plus haut historique. Selon cette même étude, le client d’une voiture d’occasion avait 38 ans en 2018. Comprenons ainsi que la prime à la conversion s’adresse à davantage de personnes. Elle concerne aussi bien les véhicules neufs que d’occasion. Électriques, hybrides ou même thermiques à condition qu’ils soient éligibles à la vignette Crit’Air verte, numéro 1 ou numéro 2.

Quelles voitures sont concernées par la prime à la conversion ?

L’objectif est de retirer des véhicules polluants de la circulation. En l’occurrence, les voitures essence immatriculées avant le 1 janvier 1997 et les voitures diesel immatriculées avant le 1 er janvier 2001 si le ménage est imposable. 2006 si le ménage est non imposable. Vous bénéficiez du dispositif si vous cédez votre vieille auto pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion à condition qu’il soit éligible à une vignette Crit’Air verte, 1 ou 2. Elle est cumulable avec un éventuel bonus écologique. La motorisation peut être électrique, hybride, essence ou même diesel.

Toutes nos voitures éligibles en vignette Crit'Air verte, 1 ou 2

Puis-je en bénéficier ?

La prime à la conversion est une aide de l’État sous conditions. Aussi bien pour le véhicule concerné qu’en fonction de la situation fiscale de votre foyer. Le montant de la prime est variable en fonction des modèles et des situations fiscales. Si nous vous proposons un test d’éligibilité simple et rapide, voici l’intégralité des dispositions en vigueur pour l’année 2019.

- 2 500 euros de prime sans condition de revenus pour l’achat d’un véhicule électrique neuf ou hybride rechargeable neuf (avec contrainte d’autonomie minimale).

- 2 500 euros de prime pour un foyer non imposable pour l’achat d’une voiture électrique ou hybride rechargeable d’occasion (avec contrainte d’autonomie). Dans le cas d’un foyer imposable, la prime est de 1 000 euros.

- 2 000 euros de prime pour un foyer non imposable pour l’achat d’un véhicule à motorisation thermique (GPL, essence ou diesel) éligible à la vignette Crit’Air 1 ou hybride rechargeable (sans contrainte d’autonomie) neuf ou d’occasion et dont les émissions de CO2 sont inférieures ou égales à 122 g/km. Dans le cas d’un foyer imposable, la prime est de 1 000 euros.

- 2 000 euros de prime à la conversion pour un foyer non imposable pour l’achat d’une voiture à motorisation thermique (GPL, essence ou diesel) éligible à la vignette Crit’Air 2, neuve ou d’occasion et dont les émissions de CO2 sont plafonnées à 122 g/km.

- 1 100 euros de prime à la conversion pour un foyer non imposable (100 euros pour un foyer imposable) pour l’achat d’un deux-roues, trois-roues motorisé ou d’un quadricycle électrique neuf.

À compter du 1 er janvier 2019, la prime est doublée pour les 20% des ménages les plus modestes ainsi que pour les actifs non assujettis à l’impôt sur le revenu qui parcourent quotidiennement un minimum de 60 km pour se rendre sur leur lieu de travail (sous réserve de validation du dossier). La disposition ne concerne pas les deux-roues et trois-roues motorisés ainsi que les quadricycles électriques neufs.

Testez votre éligibilité à la prime à la conversion

De bonnes affaires avec la prime à la conversion.

Avec la prime à la conversion, certains modèles d’occasion deviennent très accessibles. Voici trois exemplaires de véhicules de différents segments. Ils ont en commun d’être compatibles avec la vignette Crit’Air 1.

- Une Skoda Citigo 1.0 MPI 60 ch Active Green Tec 5p de 2013 proposée à 6 490 euros qui ne coûte plus que 4 490 euros pour un foyer non imposable bénéficiant de 2 000 euros de prime à la conversion.

- Une Renault Clio Estate 1.2 TCe 120 ch GT EDC de 2014 proposée à 11 990 euros passera en dessous des 10 000 euros avec 2 000 euros de prime à la conversion.

- Un Peugeot 3008 1.6 Blue HDi 120 ch Allure de 2016 qui sera à moins 19 000 euros avec 2 euros de prime à la conversion.

Qui avance l’argent ?

Le fonctionnement de la prime à la conversion est simple pour le client que vous êtes. Lors de votre achat, vous en bénéficiez instantanément sur votre facture. Il n’est pas question pour vous d’avancer les frais ou de compter sur une déduction fiscale l’année prochaine ! C’est la concession automobile dans laquelle se trouve votre future voiture qui avance cette prime avant de transmettre le dossier à l’Agence des Services de Paiement (ASP).

Sous sa forme actuelle, la prime à la conversion est déjà un succès. Pour le seul mois de janvier 2019, le ministère de la Transition Écologique a rapporté plus de 27 000 dossiers. 80% des modèles retirés de la circulation sont de vieilles voitures diesel. 70% des bénéficiaires sont des ménages non imposables.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires