Blog auto > Sport-auto > F1 : Refaire le plein en 2017 ?

F1 : Refaire le plein en 2017 ?

F1 : Refaire le plein en 2017 ?
18/05/2015

À l’issue de la réunion du Groupe Stratégique, une série de mesures a vu le jour afin de rendre la Formule 1 plus attractive en 2016 et 2017. Si elles devront être votées en juillet, l’annonce la plus surprenante est le retour des ravitaillements en course.

La sonorité horrible des monoplaces et la domination sans partage des Mercedes ont raison de l’intérêt du grand public pour la Formule 1. En association avec la décision de vendre les droits TV à des chaînes à péage, les audiences plongent. Certains circuits ne parviennent même plus à faire le plein ! La situation inquiète. Pour autant ce n’est pas la première fois dans l’Histoire de la discipline reine du sport automobile qu’une écurie écrase la concurrence. Toujours, la règlementation a évolué afin de redistribuer les cartes. L’arrivée du V6 Turbo hybride en 2014 a mis un coup de frein spectaculaire à la domination sans partage de Red Bull.

Ce qui change

Le 14 mai, le Groupe Stratégique a validé 5 nouvelles règles. Dès 2016, les écuries auraient davantage de liberté dans le choix des pneumatiques. Elles pourront librement choisir et utiliser 2 types de gommes sur les 4 possibles. De la liberté qui ne devrait néanmoins pas révolutionner les courses, sinon à la marge, d’autant que les décisions devront être prises plusieurs semaines à l’avance. La largeur des gommes sera augmentées à compter de 2017, dans un panel de mesures visant à rendre les monoplaces 5 à 6 secondes plus rapides au tour. L’aérodynamique y jouera également un rôle, de même que le poids des monoplaces. Afin d’aller plus vite toujours, les Power Unit recevront en 2017 l’autorisation de monter plus haut dans les régimes avec comme effet secondaire une sonorité peut-être plus supportable.

En tournant plus vite et plus fort, les monoplaces risquent de consommer davantage. Cela pose la question du contrôle des consommations. D’ailleurs, les ravitaillements seront à nouveau autorisés en 2017. Ces derniers ont disparu à l’issu du championnat 2009. À rebrousse-poils de l'image écologique voulue depuis des années.

Enfin, certainement parce que le jeune public est adepte des lignes agressives et n’a que faire des données techniques peu compréhensibles (diront les mauvaises langues), les monoplaces se devront de présenter un look plus agressif. Une directive floue qui reste à détailler.

L’ensemble de ces mesures devraient augmenter les coûts pour les petites structures. Selon AutoSport, l’idée de châssis clients vendus par les grosses structures aux plus petites est une piste sérieuse.

Ce qui ne changera pas

Sur la table des discutions du Groupe Stratégique, l’augmentation de 4 à 5 moteurs pour un championnat a été repoussée, de même que la possibilité d’un changement de motorisation. Le V6 turbo hybride a demandé d’importants investissements.

Reste un vote afin de valider ces décisions. Ce dernier interviendra à l’occasion du Conseil Mondial du Sport Automobile, le 10 juillet.

Groupe Stratégique ?

Sans véritable autorité institutionnelle, le Groupe Stratégique a néanmoins un poids considérable en Formule 1 du fait de se membres : Bernie Ecclestone (gestionnaire des droits), Jean Todt (Président de la FIA) ainsi que les patrons de Ferrari, Mercedes, Red Bull, Williams, McLaren et Force India. Un puissant lobby, souvent écouté.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires