Blog auto > Sport-auto > Les infos indispensables de la semaine auto (11 – 17 novembre)

Les infos indispensables de la semaine auto (11 – 17 novembre)

Les infos indispensables de la semaine auto (11 – 17 novembre)
17/11/2019

Une spéciale sport automobile cette semaine avec une actualité riche, marquée par l’annonce du retour de Peugeot en endurance et des questions qui restent en suspens. Ajoutons Lewis Hamilton, du WRC et une nouvelle Ferrari, cela nous fait une revue presse qui affole les chronos !

Peugeot de retour au Mans en 2022.

C’est donc le jour de la sortie au cinéma de Le Mans 66 qui Peugeot a annoncé son retour en endurance et donc aux 24 Heures du Mans. Le constructeur français profite d’une réglementation très ouverte, s’appuyant sur les hypercars. Pour autant, la marque au lion n’a fait qu’annoncer ses intentions sans parler du modèle qui sera aligné. Il reste du temps pour cela.

Avec quel moteur ?

Afin d’accrocher une quatrième victoire au Mans (après 1992, 1993 et 2009) Peugeot devra trouver un moteur puissant et fiable. L’ACO a été clair, l’ensemble thermique-électrique ne pourra dépasser les 750 chevaux (pour 1 100 kg), dont maximum 270 électriques. S’agissant des 480 chevaux essence à trouver. On imagine volontiers que si la fusion PSA / FCA aboutissait, les ingénieurs de PSA Motorsport se pencheraient sur les V6 Maserati et Alfa. D’ailleurs, Auto Plus a publié cette semaine un article sur une nouvelle motorisation 6 cylindres en ligne turbo de moins de 3 litres à l’étude chez Alfa Romeo et répondant au doux nom de GME-T6 pour Global Medium Engine Turbo 6. Il serait par ailleurs équipé d’un système de redirection des gaz d’échappement (EGR) ainsi que de la technologie eBooster permettant une réaction plus rapide du turbo. Donc la possibilité d’en greffer de plus importants. Affaire à suivre.

Citroën victime collatérale ?

Si la règlementation de l’endurance prévoit une certaine maitrise des coûts, Citroën pourrait faire les frais de ce retour en voyant son programme WRC stoppé net. La marque aux chevrons ne parvient pas s’imposer depuis son retour en usine (2017) avec seulement 6 victoires sur 40 rendez-vous. Cette année et malgré la présence de Sébastien Ogier, Citroën Total WRT n’occupe que la troisième place du classement constructeurs derrière Hyundai et Toyota. Côté Pilotes, c’est l’Estonien Ott Tänak (sur Toyota) qui a remporté la couronne mondiale, Sébastien Ogier n’est « que » troisième. Une annonce devrait être faite en même temps que l’éclaircissement attendu sur la situation de Linda Jackson, patronne de Citroën. À l’inverse, le programme DS en Formule E ne semble pas remis en cause.

MAJ : Citroën quittera le WRC après l'exercice 2021.

Sébastien Ogier chez Toyota ?

Le sextuple champion du monde WRC a annoncé prendre sa retraite en 2020 mais en cas de retrait de Citroën, le Français pourrait rebondir chez Toyota comme on peut le lire sur Motorsport.com.

Lewis Hamilton à la chasse aux records

Si les titres constructeurs et pilotes sont joués, le Grand Prix du Brésil pourrait permettre à Lewis Hamilton d’écrire un peu sa légende encore. Sport Auto s’est amusé à énumérer les records qu’il peut accroître ou battre d’ici la fin du championnat. On se demande tout de même si l’Anglais ne pas sera en roue libre à Interlagos.

MAJ : Un premier podium pour Pierre Gasly

Si le Grand Prix du Brésil fut assez ennuyeux, les derniers tours nous ont finalement offert une avalanche d'accrochages et de nombreux tours sous Safety Car. Avec les retraits de Bottas, des deux Ferrari mais aussi l'accrochage entre Albon et Hamilton, Pierre Gasly en embuscade a récupéré la deuxième place. Un premier podium pour le Français rétrogradé chez Toro Rosso cette été. Un premier podium pour un Français en F1 depuis Romain Grosjean et le GP de Belgique en 2015. Pierre Gasly devient aussi le plus jeune français sur un podium de F1, à 23 ans et 9 mois, marque détenue jusqu'alors par Jean Alesi.

Une Ferrari d’entrée de gamme.

Il faut le dire vite mais avec ses 620 chevaux (V8 3,9l), la Ferrari Roma se place au début du catalogue plutôt qu’à la fin. Un modèle imprévu. On aime son allure épurée, un peu mois la calandre et les feux arrière. Le prix de ce coupé 2+2 n’est pas connu. Ses performances annoncés et ses possibles concurrentes (Aston V8 Vantage, F-Type SVR, 911 Carrera S…) laissent augurer un premier tarif (un peu) en dessous des 200 000 euros.

- Les infos indispensables de la semaine passée.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires