Blog auto > Sport-auto > Renault > Renault célèbre 40 ans de Turbo à Rétromobile

Renault célèbre 40 ans de Turbo à Rétromobile

Renault célèbre 40 ans de Turbo à Rétromobile
06/02/2019

Le grand rendez-vous français de l’automobile classique, Rétromobile du 6 au 10 février à Paris, est l’occasion pour Renault de mettre en lumière ses modèles turbocompressés. De la RS 10 de Jean-Pierre Jabouille à la Mégane RS Trophy en passant par la R18, la Fuego et une multitude de R5.

C’était le 1er juillet 1979, sur le circuit de Dijon-Prenois Jean-Pierre Jabouille devance Gilles Villeneuve et son coéquipier René Arnoux au terme d’une bagarre restée dans les annales. Si le Français signe la première victoire de sa carrière, l’Histoire retient surtout de cette course que pour la première fois un moteur Turbo s’impose en Formule 1. Un nouveau chapitre du sport automobile s’ouvre avec ce bloc V6 Turbo 1,5l appelé alors Renault-Gordini EF1. Engagé en F1 depuis 1977, Renault fait taire les critiques de ceux qui ne jurent alors que par le V6 3,0l atmosphérique. Et si le chemin du succès fut loin d’être aisé, Renault (cumulant châssis et moteurs) a remporté 177 victoires en F1 depuis 1979.

Petite histoire du Turbo

Comme souvent, c’est par le sport automobile que naît le progrès automobile avant de se généraliser à la voiture de monsieur tout-le-monde. La suralimentation ne déroge pas à la règle. Le turbocompresseur fut en effet breveté par Louis Renault le 17 décembre 1902. L’idée est relativement simple : Permettre un meilleur rendement moteur par l’augmentation de la pression d’admission des gaz dans les cylindres. Le carburant brûle mieux, offre davantage d’énergie et accessoirement génère moins de rejets. Pour autant, c’est à travers les lourds moteurs diesel des locomotives et des camions que le turbo se répand peu à peu au sortir de la seconde guerre mondiale. Ce n’est qu’en 1970 que Renault intègre un turbocompresseur à ses mécaniques en compétition. Et si le système est largement perfectible sous les traits de l’Alpine A110 Groupe 5 de 1972, le moteur Turbo est fiabilisé dans les années suivantes au point de permettre au duo Jean-Pierre Jassaud / Didier Pironi de remporter les 24 Heures du Mans 1978 avec l’Alpine A443.

Démocratisation du Turbo

À l’occasion de Rétromobile, Renault classique rend hommage à 40 ans de moteurs Turbo. Ainsi, la RS 10 de Jean-Pierre Jabouille est exposée Porte de Versailles en compagnie d’une Estafette aux couleurs de l’écurie Reanult-Elf (faisant également office de boutique). La marque au losange ajoute de la perspective en présentant sur un stand de 600 m2 quelques modèles emblématiques qui ont profité de la démocratisation du moteur turbo : Une R18 Turbo et une R5 Turbo de 1980, une R5 Alpine Turbo de 1981, une Fuego Turbo de 1983, une R11 Turbo de 1984, une R9 Turbo et une R5 GT Turbo de 1985, une R21 2L Turbo de 1987. De dignes représentantes des 80’s compilées dans cet ordre dans l’album photos ci-dessous. S’ajoutent une Safrane Biturbo de 1993 et enfin une Mégane R.S Trophy. Si cette dernière n’est pas dans l’esprit Rétromobile (elle est de 2018), elle permet de voir jusqu’à quel niveau de conduite et performance chacun peut avoir accès de nos jours avec un 4 cylindres 2,0l suralimenté.

Source : Renault presse


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires