Blog auto > Technologie > Ces technologies auto qui ne datent pas d’hier

Ces technologies auto qui ne datent pas d’hier

Ces technologies auto qui ne datent pas d’hier
19/08/2019

Lève-vitre électrique, caméra de recul, siège chauffant, climatisation… ces accessoires et technologies automobiles sont très largement répandues dans nos voitures actuelles. Pourtant, il a bien fallu un jour les inventer. Et pour certains, leur ancienneté vous surprendra !

Des ceintures de sécurité pour chaque siège, les vitres électriques, la condamnation centralisée des portes, la climatisation ou encore le régulateur de vitesse… Tous ces éléments sont très largement répandus dans nos voitures aujourd’hui. Certains sont de série. Si l’on a parfois l’impression d’avoir toujours roulé avec (ou presque), l’invention de ces équipements automobiles quasi indispensables de nos jours remonte parfois à longtemps, très longtemps.

Les premières vitres électriques dès 1941

À bord de la luxueuse limousine Lincoln, les passagers profitent déjà de vitres électriques par l’intermédiaire de Ford. C’est après la guerre que BMW l’installe pour la première fois en Europe sur le coupé 2+2 503. Si les manivelles disparaissent à l’avant progressivement au cours des années 90, ils restent aujourd’hui encore des modèles de citadines qui en sont toujours dotées à l’arrière sur l'entrée de gamme.

Le régulateur de vitesse est né en 1945

De nos jours, difficile de ne pas avoir les yeux rivés sur le compteur tant les radars sont nombreux. Afin de préserver ses points (et optimiser sa consommation de carburant), le régulateur de vitesse est devenu indispensable en ville comme sur l’autoroute. Pour autant l’invention de Ralph Teetor, qui était aveugle, n’avait aucune autre vocation que de pouvoir reposer le pied droit. Connu également sous le nom de cruise control ou tempomat, le régulateur de vitesse imaginé à la sortie de la seconde guerre mondiale embarque pour la première fois à bord de la Chrysler Imperial de 1958. Sa popularisation sera progressive aux USA sur la seconde partie du XXe siècle mais ne débutera réellement que dans les années 2000 en Europe. En France, différents bad buzz autour de Renault, Peugeot ou encore Toyota ont retardé sa démocratisation.

1956, une caméra de recul sur un concept Buick

Le concept Centurion de 1956 imaginé par Chuck Jordan pour Buick est étonnant par ses lignes de coupé 4 places en fibre de verre, son toit intégralement en verre mais également par son inédite caméra de recul. Logée au-dessus du feux stop central, ses images sont retransmises sur un écran de TV situé là où on l’imagine volontiers de nos jours, au centre de la console centrale.

Le Stop & Start fête ses 45 ans

Généralisé au cours des années 2010, l’invention du Stop & Start remonte à 1974, sous le capot de la Toyota Crown. Son moteur 6 cylindres se coupait au bout de 1,5 seconde après un arrêt et redémarrait dès lors que le conducteur appuyait sur la pédale d’embrayage.

Les sièges chauffants ont presque 60 ans !

Invention canadienne, les sièges chauffants restent une option sur la plupart des modèles actuels. Cela parait logique puisque cet équipement n’est pas nécessaire (ou souhaitable) partout dans le monde.

L’ABS né en 1978

Invention de l’équipementier Bosch au cours des années 70, l’ABS (ou système antiblocage des roues de sécurité) est proposé en option à bord des grandes berlines BMW Série 7 et Mercedes Classe S. Si la Ford Scorpio est une voiture tout à fait oubliable, elle reste la première à en être équipée de série en 1985. En préservant l’adhérence lors des freinages appuyés, l’ABS a contribué à sauver des milliers, voire des millions de vies.

1995 : Le GPS et l’ESP

Ou Contrôle Electronique de Stabilité (ESP - ESC - DSC). Un logiciel agit les freins et le couple moteur afin de parer à une perte d’adhérence (sous-virage ou survirage) en virage et/ou sur chaussée glissante. Une invention de Bosch importée dans un premier temps chez Mercedes et BMW et rapidement généralisée dans les années 2000. Désormais, il convient de le désactiver avant de faire « mumuse » sur un parking désert ou la neige.

Autre invention qui s’est rapidement démocratisé (grâce à des équipementiers comme TomTom et Garmin), le GPS pas encore tactile et dont le support cartographique était sous la forme d’un CD-ROM, puis d’une carte SD. Le guidage par satellite a donné un coup de vieux aux cartes routières même si beaucoup de clients ont mis longtemps à comprendre qu’il fallait faire la mise à jour de la cartographie. D’où certains faits divers de type « il rentre sur l’autoroute en sens inverse ». Outre son aspect pratique, le GPS à un impact direct sur l’esthétique comme les fonctionnalités des consoles de bord actuelles.

Les radars de recul : 2003

Pour les manœuvres comme pour la détection d’un obstacle afin de déclencher un freinage d’urgence, c’est à bord de la berline Lexus LS 430 de 2003 que l’on retrouve pour la première fois des radars anti-collisions. Une technologie basée sur la détection par ultrason. Une invention qui s’est rapidement popularisée avec les monospaces qui se vendaient alors très bien.

La climatisation en voiture dès 1939

Si la climatisation ne s’est généralisée en Europe qu’à partir des années 1990, son invention par l’Américain Packard remonte à 1939 ! Il s’en est passé du temps avant que cet équipement ne soit de série sur l’intégralité des voitures vendues chez nous.

La ceinture de sécurité est plus que centenaire !

Il est obligatoire de l’attacher à l’avant depuis 1973, à l’arrière depuis 1990 et si Volvo a déposé le brevet en 1959, son invention, sous forme de harnais, remonte à la fin du XIXe siècle lorsqu’il s’agissait d’éviter que les concurrents des premières courses automobiles ne tombent dans les virages depuis leurs voitures. Il est notamment évoqué la course Paris-Marseille-Paris de 1896. Voilà qui explique l'expression de personnes d'un certain âge lorsqu'on leur fait remarquer qu'ils n'ont pas attaché la ceinture : "Je ne vais pas tomber de ma voiture".

L’affichage tête haute

Le HUB (Head Up Display) est une technologie qui découle de l’aviation (militaire dans les années 70 puis civile). Elle fut popularisée par BMW et Citroën en Europe à partir du milieu des années 2000. Pour autant, la première fois qu’une voiture en a profité, c’était en 1988 avec la Pontiac Grand Prix.

- Ces éléments qui disparaissent de nos voitures.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires