Blog auto > Conseils > 10 voitures neuves à moins de 10 000 euros

10 voitures neuves à moins de 10 000 euros

10 voitures neuves à moins de 10 000 euros
03/12/2021

Vous souhaitez acheter une voiture neuve, mais votre budget ne dépasse pas les 10 000 € ? Dénicher une telle voiture est devenu très compliqué, mais ce n’est pas mission impossible. Voici un aperçu des modèles neufs que vous pouvez vous offrir avec moins de 10 000 €.

En 2016, lorsque nous avons publié cette étude pour la première fois, il était possible de trouver sur le marché plus de 10 voitures à moins de 10 000 €. Les grilles tarifaires des constructeurs automobiles pour les années 2021/2022 offrent beaucoup moins d’opportunités pour faire l’acquisition de véhicules neufs sous le seuil symbolique d’un prix à 5 chiffres.

Dacia Sandero : 9 990€

Berline neuve la moins chère de France, la nouvelle Dacia Sandero s’affiche à partir de 9 990 €. Pour ce prix, votre citadine familiale est propulsée avec le nouveau moteur essence 3 cylindres SCe 65 pensé pour être particulièrement performant lors des trajets urbains.

Par rapport à la génération précédente, la nouvelle Dacia est plus généreuse. Avec une longueur de 4,09 m et une largeur de 1,85 m, elle gagne 3 cm en longueur et 11 en largeur. Elle affiche une silhouette contemporaine dans l’air du temps et une habitabilité entièrement repensée.

Une tendance qui se confirme au niveau des équipements embarqués. La citadine la plus accessible du marché possède 6 airbags, un système de freinage d’urgence autonome, l’allumage automatique des feux et un système média control avec streaming audio bluetooth.

Pour accéder à la motorisation essence et gpl ECO-G 100, vous devrez malheureusement dépasser le plafond fixé et acquitter une facture de 11 690 € minimum.

Fiat Panda Life Hybrid : 9 990 €

La petite citadine italienne s’affiche comme la voiture hybride la moins chère du marché. Ce tarif intègre toutefois la remise de 2 000 € proposée par Fiat. Avec la super prime à la conversion, votre investissement peut même se réduire à 6 990 € !

La version Life bénéficie du moteur essence hybride 1.0 70 ch BSG. Elle est équipée d’une climatisation manuelle, d’une direction assistée, de lèves vitres avant, d’un système de contrôle de la pression des pneus et d’un système Start&Stop. Pas mal pour une voiture à ce tarif.

Citroën Ami : 6 990 €

La petite voiture électrique sans permis de Citroën inaugure une nouvelle philosophie de la mobilité urbaine. Disponible à l’achat en ligne ou dans des points de vente comme Darty ou la Fnac, cette auto adopte une approche non-conformiste pour séduire une clientèle urbaine en quête d’un véhicule zéro émission d’appoint.

Disposant d’une autonomie de 75 km et rechargeable en 3 heures sur une prise standard, cette micro citadine offre l’avantage de supprimer les dépenses supplémentaires dans de coûteuses prises de charge rapide. Autre opportunité de poids, il est possible de conduire le Citroën AMI sans permis de conduire, et ce, dès 14 ans avec un permis de catégorie AM (BSR).

Ultra-compacte, la voiture électrique sans permis propose deux places dans un habitacle spartiate, mais lumineux. Elle dispose d’une prise USB et de rangements astucieusement aménagés.

Hors catalogue, vous pouvez découvrir sur autosphere tous nos véhicules neufs à petits prix. Ces véhicules sont "en stock" et immédiatement disponibles.

Pourquoi y a-t-il moins de voitures neuves pas chères ?

Et voilà, c’est tout. La liste devient d’année en année de plus en plus courte. Les tarifs des Renault Twizy, Mitsubishi Space Star, Kia Picanto, Dacia Lodgy, Smart Fortwo ont tous connu de substantielles augmentations, tandis que les Skoda Citigo, Seat Mii, Opel Karl et Suzuki Celerio ne sont plus commercialisés.

Cette diminution du nombre de modèles disponibles est la conséquence de tendances de fond qui bouleversent le marché automobile mondial.

En 5 ans, notre sélection des voitures à moins de 10 000 € est passée de dix modèles à trois seulement !

Les citadines se mettent à électrique

La promesse de l’interdiction des voitures thermiques dans les centres-villes pousse les constructeurs à repenser leur gamme de citadines. Les Smart sont ainsi passées à une motorisation 100 % électrique, avec l’augmentation de tarifs qui en découlent.

L’électrification du parc automobile augmente les coûts

La révolution électrique dans l’automobile ne se limite pas aux simples véhicules électriques. L’hybridation d’une voiture a également pour effet d’augmenter les coûts de production. Elle contraint ainsi à revoir les motorisations en ajoutant au bloc-moteur thermique un système de récupération de l’énergie, des batteries de stockage et des moteurs électriques. Cela a pour effet de propulser le prix catalogue du SUV urbain comme la nouvelle Suzuki Ignis Hybrid à plus de 11 300 €.

Les consommateurs veulent des voitures mieux équipées

Les prix d’entrée de gamme des voitures concernent les versions les moins équipées. Les consommateurs achètent toutefois depuis de nombreuses années des modèles plus équipés. Cela leur permet de bénéficier des derniers équipements et de maximiser leur chance de céder leur véhicule en seconde main. C’est notamment le cas des systèmes d’aide à la conduite qui sont désormais plébiscités.

Cette tendance a bien été comprise des constructeurs qui l’ont accompagnée avec une montée en gamme de leurs différents modèles.

Les financements à la location rebattent la donne

De moins en moins de Français achètent désormais une voiture neuve. Les solutions de financement actuelles, comme la location avec option d’achat ou la location longue durée, se sont imposées comme un moyen de s’offrir une voiture neuve tout en ménageant son budget.

Cette tendance rebat toutefois la donne sur le marché du neuf. Les consommateurs prennent en compte un coût d’utilisation plutôt qu’un montant d’investissement. Cela permet d’accompagner la montée en gamme avec un petit surcoût mensuel.

Pour être rentables, les marques automobiles doivent s’assurer que les modèles en LOA ou en LLD correspondent à la demande sur le marché de l’occasion. Elles peuvent donc favoriser les versions les mieux adaptées.

La pénurie de composants favorise la montée en gamme des voitures

La pandémie mondiale du nouveau coronavirus a désorganisé la chaîne logistique mondiale. Certains composants, notamment les puces électroniques, connaissent une pénurie telle que les usines sont contraintes de cesser leur production pour de courtes périodes. Face à cette situation cornélienne, les constructeurs sont amenés à faire des arbitrages dans les types de voitures à fabriquer. Ils vont plutôt favoriser les véhicules à forte marge afin de préserver leur situation financière.

Plan B : se tourner vers l'occasion

Plutôt que de vous offrir une voiture neuve, mais mal équipée, indiquez votre budget dans notre moteur de recherche et vous trouverez de belles surprises ! 

également à découvrir sur le blog : 10 voitures d'occasion à moins de 10 000€


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires