Blog auto > Actualités > À Francfort, l’automobile à la croisée des chemins

À Francfort, l’automobile à la croisée des chemins

À Francfort, l’automobile à la croisée des chemins
13/09/2017

2 ans après le début du diesel gate, l’industrie automobile se retrouve à Francfort pour présenter ses changements pour demain et ses ambitions pour après-demain.

L’an dernier à Paris, le Mondial de l’Automobile fut loin d’être inoubliable. En alternance avec le rendez-vous parisien, le salon de Francfort 2017 s’annonce particulièrement intense. Il faut dire que deux ans après le début de l’affaire des moteurs truqués de Volkswagen, l’industrie automobile européenne s’est profondément remise en question à commencer par les constructeurs allemands. De Volkswagen à Mercedes en passant par Audi et BMW, la démonstration de force impressionne la presse et les professionnels depuis mardi et impressionnera le grand public jusqu’au 24 septembre.

Salon auto et techno

Sur quelques 200 000 m2, le parc des expositions de Francfort accueillera la toute puissante industrie automobile allemande, certains de ses concurrents (une cinquantaine de constructeurs) mais également des centaines d’équipementiers plus ou moins techno et même des géants du web à commencer par Google et Facebook (1 000 exposants au total). Faudra-t-il pousser les murs pour faire de la place ? Pas vraiment. Comme pour d’autres évènements, certains constructeurs font l’impasse. Si l’absence de Tesla peut paraître anecdotique, celles de Nissan, Peugeot, Volvo ou encore Fiat le sont moins, même si les raisons divergent.

L’arrêt de mort du moteur thermique

Cette 67ème édition du salon de Francfort sera marquée par l’avènement de la motorisation électrique et parfois même en association avec la conduite autonome. Ainsi, Volkswagen nous présente la famille I.D (I.D, I.D CROZZ et I.D BUZZ), Audi a dévoilé son concept de luxueuse limousine autonome sans volant ni pédale Aicon, Mercedes épate la galerie avec le Project One mais aussi avec le GLC-F-Cell qui fonctionne à l’hydrogène et la EQ A concept préfigurant la Classe A électrique. Et BMW ? Outre le concept de luxueux tank X7 iPerformance, le constructeur bavarois a annoncé pas moins de 25 modèles électriques et/ou hybrides d’ici 2025 et commence avec le concept i Vision Dynamics préfigurant la i5.

La réponse du reste du monde ? Il faut la chercher en Angleterre où Jaguar dévoile à Londres sa vision de l’automobile en 2040, Future Type,  mais aussi avec Renault dont le concept SYMBIOZ électrique et autonome est particulièrement séduisant.

L’ensemble de ces nouveautés doit former à therme un champ lexicale plus vertueux pour l’automobile (qui représente près de 13 millions d’emplois en Europe). Alors que les procédures se multiplient aux 4 coins de l’Europe et du monde, les constructeurs semblent vouloir passer à autre chose. Que cette idée entre dans les esprits du grand public à défaut de ceux des juges et des associations de consommateurs.

Ce qui a changé aussi, c’est la volonté politique de certains pays (Norvège, Allemagne, Pays-Bas) ou capitales (Londres, Paris) de renier les moteurs diesel comme essence à l’horizon 2030 ou 2040. Les constructeurs doivent ainsi dès maintenant travailler et suffisamment progresser afin de proposer dans 10 à 20 ans des voitures électriques fiables, avec 500 km d’autonomie (au bas mot), rechargeable rapidement et pour moins de 30 000 euros.

D’ailleurs la Chine aussi songe grandement à des telles mesures etles constructeurs chinois s’invitent à Francfort, sur les motorisations électriques aussi. Une voiture neuve sur quatre dans le monde se vend en Chine de nos jours.

En attendant demain

La voiture électrique, autonome et luxueuse des constructeurs allemands… voilà qui ne concerne pas tout le monde dans l’immédiat. Le salon de Francfort sera également l’occasion pour des constructeurs de nous présenter quelques nouveautés. Certaines très attendues comme la nouvelle Mégane RS ou le nouveau Duster tandis que le rendez-vous allemand constitue la première d'importance pour Opel depuis son acquisition par PSA Groupe. Au total, plus de 200 premières mondiales sont attendues durant la quinzaine en plus des 360 innovations promises. Preuve qui si l’automobile est à un tournant, elle fait tout pour s’éviter la sortie de route.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires