Blog auto > Actualités > Au volant d’une voiture radar privatisée pour 1 400 euros par mois.

Au volant d’une voiture radar privatisée pour 1 400 euros par mois.

Au volant d’une voiture radar privatisée pour 1 400 euros par mois.
13/09/2018

C’est en Normandie que se développe les voitures radar privatisées. La société Mobiom y a remporté l’appel d’offres et recrute désormais des chauffeurs. Et voici sous quelles conditions.

Si faire des centaines de kilomètres tous les jours et selon un temps de travail annualisé (comprenez que vous travaillerez le soir, la nuit, le week-end, jour férié), alors la situation de chauffeur de voiture radar privatisée peut vous intéresser. Appartenant au groupe Challancin Accueil et Services, la société Mobiom a lancé son processus de recrutement de chauffeurs.

« Les kilomètres ne vous font pas peur ? »

Sur la page recrutement du site de Mobiom, on découvre ainsi des annonces en CDI pour des chauffeurs à Oissel, dans la Manche, Calvados, Orne, Eure, Seine Maritime. Des hommes et des femmes « de terrain » qui devront apprécier la conduite d’un « véhicule de tourisme au quotidien » complété par la mention « les kilomètres ne vous font pas peur ». Il sera évidemment apprécié des tempérament enclin au respect scrupuleux du code de la route, tout le temps.

On apprend ainsi que ce nouveau métier se déroulera sous la supervision d’un centre opérationnel, que les itinéraires seront à dimension régionale, communiqué par un coordinateur et à suivre sur un GPS. On apprécie également la description du radar mobile en « équipement mobile de terrain ». Il s’agira aussi de rédiger un compte-rendu de mission et de signaler des évènements selon la plus grande rigueur. Quels évènements ? Lorsque la voiture sera cabossée sur un parking lors d'une pause déjeuner ?

10 points minimum, 1 400 euros nets par mois.

S’agissant du profil recherché, le candidat devra disposer de son permis B depuis 3 ans minimum et justifier d’un capital de 10 points minimum. Si les expériences professionnelles ne semblent pas particulièrement importantes (elles seront « toujours un élément valorisé chez Mobiom »), un carte professionnelle valide du CNAPS (Carte Nationale des Activités Privées de Sécurité) sera appréciée. Le candidat devra également fournir un extrait de casier judiciaire (bulletin n°3) de moins d’un mois lors de la « phase finale d’entretien ».

Pour conduire une voiture toute la journée afin d’espionner le non-respect du code de la route de ses semblables, les chauffeurs de Mobiom seront payés 22 000 euros bruts par an (+ indemnités repas), soit 1 412 euros nets par mois. Un salaire qui peut être considéré comme intéressant au regard de la relative simplicité du job (bien près de 300 euros en dessous du salaire net médian en France) mais que l’on pourrait juger plutôt faible au regard des milliers d’euros que les voitures radars privatisées pourront rapporter chaque mois, semaine, jour. 1 412 euros par mois pour espionner les gens toute la journée, vous le feriez ?

Source : recrutement.mobiom

- Ainsi débute la privatisation des contrôles de vitesse.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires