Blog auto > Actualités > Cadillac, de Detroit à New-York pour faire plus luxueux

Cadillac, de Detroit à New-York pour faire plus luxueux

Cadillac, de Detroit à New-York pour faire plus luxueux
24/09/2014

Ville en faillite, Detroit n’a certainement pas besoin d’une aussi sinistre et symbolique nouvelle. En effet, Johan de Nysschen, le président de Cadillac, vient d’autoriser le départ d’une partie du siège pour New-York. un nouveau siège implanté à SoHo, conformément à la volonté de Cadillac de s’adresser à une clientèle très aisée.

Tourné vers le premium et même le luxe, Cadillac souffre d’un déficit structurel d’image. Comment être crédible et sexy lorsque son siège social se situe dans la ville en faillite de Detroit ? Johan de Nysschen a trouvé la parade. En déplaçant une partie du siège de la sinistrée Detroit à la riche New-York. Conscient que son acte pourrait donner le signe de quitter le navire, le PDG du constructeur américain précise au Detroit News que « de nombreux services de Cadillac resteront à Detroit, au GM Warren Tech Center. Nous voulons cependant mettre un peu de distance entre Cadillac et le reste du groupe General Motor afin de donner une liberté totale à nos équipes pour relever les défis du marché du haut de gamme ».

Un symbole fort

Afin de s’ouvrir de nouvelles portes, Cadillac rompt avec son passé centenaire. Johan de Nysschen précise que le nouveau bureau devrait être constitué d’une centaine de personnes, dont une petite trentaine directement transférés depuis Detroit où resteront la production, le développement et l’engineering. Un déménagement symbolique donc. À plus d’un titre. Car si Mary Barra (PDG de General Motors) a donné toute latitude à Johan de Nysschens (qui était chez Infiniti il y a encore un mois) pour du changement, la volonté d’embourgeoisement de Cadillac pourrait mal passer tant auprès des clients, que des habitants de Detroit au-delà des salariés du groupe. D’autant qu’actuellement, General Motors mène une campagne de communication sur la thème de la fierté de ses racines du Michigan… Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Une grande première ?

À New-York, loin du poids de l’histoire, la nouvelle équipe de Cadillac réfléchira à la stratégie marketing et aux futurs standards de la marque. Une méthode qui fut déjà utilisée en 1998 lorsque Ford autorisa le déménagement de Lincoln et Mercury en Californie. Une expérience qui n’a duré que 4 ans. Les deux marques revenant à Dearborn en 2002. Aujourd’hui Lincoln rebadge des SUV et des berlines Ford tandis que Mercury a tout simplement disparu en 2011. L’avenir s’annonce-t-il plus radieux pour Cadillac ?

Avec Detroit News et Detroit free press


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires