Blog auto > Actualités > Elle court, elle court la rumeur (Semaine 108)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 108)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 108)
07/05/2016

Encore une semaine riche en rumeurs ! Comme chaque semaine, nous en sélectionnons trois et filtrons dans notre indice de crédibilité pour y voir plus clair. De 1 à 3 pour le plus vraisemblable.

Le nouveau 8 cylindres Porsche dans le Lamborghini Urus ?

À peine dévoilé, le 8 cylindres Porsche est envoyé aux quatre coins du groupe Volkswagen ! Pour les Italiens de autoblog.it, il s'agit du moteur attendu depuis si longtemps par Lamborghini pour lancer la production du premier SUV du constructeur de Sant'Agata Bolognese, l'Urus (présenté en 2012).

Indice de crédibilité : 3

Passée la surprise de voir Porsche partir à rebrousse poils du downsizing ambiant, l'idée de voir ce nouveau flat 8 être utilisé partout dans le groupe VW parait logique, d'autant qu'il est prévu pour être adapté sur une motorisation hybride. Bien utile à l'Urus, même s'il n'est pas obligatoire d'un point de vue italien. Sauf que c'est la maison mère qui décide ce qu'il sera produit chez Lamborghini...

L’État français songerait à vendre ses actions Renault

D’après le Financial Times, repris par le Blog Finance, Renault songerait à vendre une partie de ses parts dans Renault. L’objectif de la manoeuvre serait de financer le renflouement d’EDF.

Indice de crédibilité : 2-3

L’Agence des Participations de l’État détient 19,74% du capital de Renault. Une situation un peu bancale puisqu’en l’état, la France n’a aucun pouvoir sur les décisions prises par le conseil d’administration. On l’a encore vu récemment. À l’inverse des participations de l’État dans PSA, la revente d’une partie des parts de Renault aboutirait à une moins value. Y-a-t-il urgence à combler le trou laissé par la gestion d’EDF ? Semble-t-il que oui. L’État s’est déjà-t-il montré mauvais gestionnaire par le passé ? Cela va sans dire… De fait, il parait crédible que l’État revende ses 5% de Renault acquis l’an passé. La valeur de ces 5% approche 1,25 milliard d’euros.

La Mini Rocketman électrique ?

Concept oublié du salon de Genève 2011, la Mini Rocketman revient sur le devant de la scène, dans les colonnes de Autocar. Le média anglais de citer Peter Schwarzenbauer (CEO de MINI), ce dernier estime que cette version mini de la MINI est envisagé en version électrique depuis des années.

Indice de crédibilité : 1-2

Au regard du marché de la voiture électrique, une Mini Rocketman fait sens, d’autant que la maison mère (BMW) pourrait fournir la technologie électrique de la i3… Est-ce aussi le cas commercialement parlant ? C’est moins évident. Toujours est-il que Mini aurait tout intérêt à proposer une Mini réellement mini, capable de triompher en centre-ville.

Les rumeurs de la semaine dernière


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires