Blog auto > Actualités > Renault > Elle court, elle court la rumeur (Semaine 58)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 58)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 58)
09/05/2015

Renault a considérablement alimenté les rumeurs automobiles cette semaine ! Revenons sur trois d’entre elles à l’aide de notre indice de crédibilité (de 1 à 3 pour le plus vraisemblable).

Renault planche sur une concurrente de la DS3…

À en croire BFM Business, Renault serait en train de travailler sur une concurrente de la DS 3. Une citadine chic et facile à garer qui doit « permettre à Renault de capter une clientèle qui ne vient pas dans ses concessions » dixit l’article.

Indice de crédibilité : 3

Avec le nouvel Espace, Renault inaugure la reconquête du haut de gamme. L’étape suivante sera la remplaçante de la Laguna (qui portera un autre nom) qui sera dévoilé en juillet avant d'être présentée à Francfort à la fin de l’été et commercialisée dans la foulée. Il manque ainsi une citadine à cette stratégie dans laquelle il faudra également inclure la remplaçante de la Mégane. À suivre.

… et prépare le lancement de la Kayou

Le 20 mai, Renault présentera la Kayou. Un tout nouveau modèle low-cost à destination du marché indien. D’ailleurs, c’est à la usine de Oragadam qu’elle sera fabriquée sur la base de la plateforme CMF-A. Un 3 cylindres de 0,8l, une cinquantaine de 50 chevaux et un tarif à partir de 5 000€. La question est : Ce véhicule viendra-t-il chez nous ?

Indice de crédibilité : 2

À une époque pas si lointaine, on ne pensait pas que Dacia pourrait s’implanter durablement en France. Quel chemin parcouru en 10 ans ! Si la Kayou est promise à moyen terme à être commercialisée sous le badge Dacia en Moyen-Orient, il n’est pas improbable de la voiture débarquer un jour en Europe. Les études de marché en seront seules juges, mais une offre aussi low-cost (qui devra certainement être adaptée aux législations européennes) ne pourra qu’intéresser de nombreux français même si pour l’heure, la Kayou se prépare à concurrencer la Hyundai Eon, la Tata Nano et la Maruti Alto.

Red Bull cherche à convaincre Audi de venir en F1

On le sait, Red Bull se plaint depuis l’année dernière du Power Unit V6 turbo hybride de Renault. Au point que cette année, il a déjà été évoqué un retrait de la F1 de Red Bull. Retiré des affaires de la F1 depuis son départ de Ferrari fin 2014, Luca Di Montezemolo croit néanmoins savoir que Dieter Mateschitz fait tout pour convaincre Audi de venir dans la discipline reine.

Indice de crédibilité : 1

Selon la BBC qui rapporte les propos de Luca Di Montezemolo : « Mateschitz pense à vendre son équipe. Il a déclaré à un ami commun : Soit je convaincs Audi d’entrer en F1, soit je m’en vais ».Ou mêler l’improbabilité de voir Audi s’engager en Endurance, en DTM et en F1 au fameux téléphone arabe… 

Que Red Bull cherche une solution à son manque de compétitivité est une chose, reprendre une nouvelle fois le serpent mer d’une arrivée du groupe Volkswagen en F1 en est une autre. Deux raisons peuvent expliquer cette rumeur. La première est que Ferdinand Piëch était farouchement opposé à l’entrée du groupe en F1. À présent qu’il n’est plus président du Conseil de surveillance du groupe, la rumeur retrouve de l'air dans les médias. La seconde raison est plus mesquine… Ou comment l’ancien président de Ferrari (aujourd’hui à la tête d’Alitalia) fait un tour de cochon à l’écurie qui a totalement éclipsé la Scuderia des premières places… On aime bien cette option !

Les rumeurs de la semaine dernière


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires