Blog auto > Actualités > Le premier radar piéton débarque à la Grande-Motte.

Le premier radar piéton débarque à la Grande-Motte.

Le premier radar piéton débarque à la Grande-Motte.
10/08/2017

Pour la première fois en France (et même en Europe), un complexe système de 5 caméras permet de détecter si les voitures cèdent le passage aux piétons. C’est à La Grande Motte que cela se passe.

S’il s’agit d’une invention française, seul le Canada emploie ce nouveau type de radar. L’idée est simple, disposées de façon à couvrir tous les angles, une commando de 5 caméras surveille si un véhicule s’arrête pour laisser traverser un piéton au niveau d’un passage protégé. Sur le papier, un tel refus peut entraîner une amende forfaitaire de 4e classe de 135€ ainsi qu’un retrait de 4 points sur le permis de conduire comme l’indique l’article R415-11 du code de la route. Néanmoins, le dispositif est dans une phase de test depuis mercredi et se veut avant tout préventif. Il va d’ailleurs se balader dans toute La Grande Motte (34).

La mortalité des piétons est préoccupante.

La vocation de ce nouveau type de radar est de protéger les piétons. Des 3 477 personnes qui ont perdu la vie sur les routes de France en 2016 (bilan définitif), 559 étaient des piétons. Un chiffre en hausse de 19% par rapport à 2015. Les jeunes et les plus de 65 ans sont les plus représentés. Une chiffre préoccupant qui incite à la réflexion sur l’emploi de la force publique des radars (la mortalité des automobilistes est en baisse de 2% en 2016 vs 2015) et des besoins de préventions.

Si bien que l’idée de se focaliser sur la protection des piétons est une bonne idée. On aimerait cependant que les piétons soient davantage sensibilisés (sanctionnés ?) sur les dangers de traverser sans regarder et/ou en dehors des passages piétons. Difficile à établir certes.

L’effet pervers de la loi Badinter ?

La loi du 5 juillet 1985, dite Loi Badinter, prévoit un cadre fort pour l’ensemble des piétons lorsqu’ils sont victimes d’accidents de la route. Pour résumer, le piéton a toujours raison du fait de sa vulnérabilité face à un véhicule à moteur. Sans vouloir revenir sur ce principe, il serait de bon aloi de responsabiliser les piétons (adultes et ados) lorsqu’ils traversent sans regarder, le nez sur le smartphone, en dehors des clous…

En l’état, il existe une contravention pour avoir traversé en dehors des clous si un tel passage existe à moins de 50 mètres comme l’indique l’article R412-37 de ce même code de la route. Elle est de 4€ et nous pouvons lancer un appel à témoins afin de savoir qui a déjà reçu telle sanction en France !

Illustration : Peter Gibson dans une rue de Montréal.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires