Blog auto > Actualités > Les pick-up malussés comme tout le monde en 2019

Les pick-up malussés comme tout le monde en 2019

Les pick-up malussés comme tout le monde en 2019
24/10/2018

Voté jeudi par la commissions des Finances à l’Assemblée Nationale dans le cadre de la loi de finances 2019, le barème du bonus-malus écologique a été une nouvelle fois durci. Nouveauté, à compter du 1er janvier 2019, les pick-up n’en seront plus exonérés.

Il est vrai qu’au regard de la fiscalité ambiante et de l’application rugueuse du malus écologique aux véhicules particuliers, il peut sembler étonnant que les pick-up n’y soient pas soumis (ni à la TVS), considérés comme des véhicules utilitaires. Voilà qui a permis à ce segment de connaître une forte croissance ces dernières années dans le pays (même si Renault n’est pas parvenu à en profiter avec son Alaskan). La plupart des modèles échappant à un malus de 10 500 euros au contraire de plus imposants SUV et 4x4 ! Résultat, avec près de 20 000 pick-up vendus en France en 2017, l’État y a vu un manque à gagner de l’ordre de 210 millions d’euros.

La faute aux particuliers ?

Certes, le pick-up revêt un caractère de mal absolu d’un point de vue écologique. C’est lourd, ça consomme plus… Tout dépend néanmoins du contexte dans lequel il est utilisé. Pour de nombreux professionnels, il s’agit d’un véhicule particulièrement efficace. Seulement voilà, de nombreux particuliers se sont engouffrés dans la brèche de l’exonération de malus écologique et acquis des pick-up en version double cabine afin de pouvoir circuler en centre-ville avec toute la famille et sans profiter des capacités de chargement exceptionnelles du véhicule si ce n’est partir en vacances.

Ainsi des milliers de professionnels vont être pénalisés et constater que dans à peine plus de 2 mois les Ford Ranger, Volkswagen Amarok ou encore Izizu D-Max seront proposés jusqu’à 10 500 euros de plus, du moins dans les versions double-cab. Pensée émue également pour AGT qui a annoncé en mars dernier devenir le distributeur de Dodge et notamment du RAM 1500 en France. Le législateur fait néanmoins la différence entre usage professionnel et convenance personnelle en conservant l'exonération de malus au version simple cabine où 3 personnes peuvent embarquer au maximum.

Illustration : Renault

Source : AFP


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires