Blog auto > Actualités > Alfa Romeo > Quel avenir pour les Giulietta et MiTo ?

Quel avenir pour les Giulietta et MiTo ?

Quel avenir pour les Giulietta et MiTo ?
30/05/2017

Oui, les dirigeants et le communicants d’Alfa Romeo sont très occupés avec le lancement du SUV Stelvio et par la nécessité d’asseoir la Giulia. Pendant ce temps, la citadine MiTo et la compacte Giulietta vieillissent…

Voilà deux ans qu’Alfa Romeo est de retour sur le devant de la scène. Un repositionnement premium dévoilé en 2015 avec la Giulia, véritable croque M3 dans ses habits QV. Depuis, le constructeur italien a doublé la mise avec le Stelvio, son tout premier SUV. Bien-sûr, en vendant plus chères ses voitures, Alfa Romeo croit en des lendemains qui chantent. Les premiers chiffres ne donnent pas vraiment tord aux Italiens.

Une marque avec seulement deux modèles ?

C’est oublier que l’essentiel des Alfa Romeo qui nous croisons tous les jours sont des MiTo et des Giulietta. Deux modèles qui sont toujours au catalogue et qui ne sont plus tout jeunes. On soulignera néanmoins que les ravages du temps sont moindres chez les deux Italiennes que chez certaines de ses concurrentes. La MiTo date de 2008, l’actuelle génération de Giulietta de 2010. Une éternité d'un point de vue automobile en dépit des petites mises à jours technologiques régulières et de la profusion de séries spéciales. Et si Alfa a tenu bon entre 2011 (et le retrait de la 159) et 2015 avec seulement deux modèles au catalogue (et la 4C en série limitée), on imagine mal la firme italienne connaître à nouveau pareille situation.

Alors oui, les segments plus citadins que routiers d’Alfa devraient avoir droit à un large lifting afin que la marque au biscione reste ancrée dans le monde réel. En effet, miser uniquement sur la conquête des clients habitués aux marques premium parait très ambitieux, et dangereux, même si c’est bien là que les marges sont les plus importantes.

Spéculations et rêveries

Une chose est pourtant évidente. Les remplaçantes de la MiTo et la Giulietta (si elles voient le jour) devront coller à l’image premium que cherche à se (re)donner Alfa. On imagine ainsi une MiTo avec la Cooper S en ligne de mire et même une Giulietta, quatrième du nom, bien plus joueuse en propulsion. Oui, on rêve beaucoup ! Mais on préfère cet optimisme à un fin à la Lancia qui enfermerait les MiTo et Giulietta dans le seul marché domestique...

Illustration : FCA


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires