Blog auto > Conseils > 5 conseils pour rouler en hiver

5 conseils pour rouler en hiver

5 conseils pour rouler en hiver
09/12/2015

Si les températures sont encore clémentes, les conditions hivernales sont en partie déjà présentes sur les routes du pays. Ce qui entraine une nécessaire adaptation de nos habitudes au volant.

1 - Bien voir et être vu

Plus encore que lors des autres saisons, la visibilité est une priorité en hiver du fait de conditions météo souvent compliquées et d’une luminosité déclinante. Soulignons que dans ces conditions, les piétons peuvent se fondre dans le paysage avec des tenues sombres. Contrôlez vos optiques avant comme arrière, notamment les anti-brouillards qui ne servent pas toute l’année (et qui ne servent qu’en cas de brouillard ou de chute de neige - pas de pluie, vous risquez une amende forfaitaire de 135€), n’hésitez pas à faire appel à un ami pour vous aider ou un professionnel.

Vérifiez également l’état de votre pare-brise, le niveau de liquide lave-glace et l’état des balais d’essuie-glace qui souffrent généralement du gel.

Rappelons aussi que lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres, la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h, peu importe l’état de la chaussée. 50 mètres sur autoroute, c’est la distance entre le début d’une ligne discontinue et le début de la suivante (52 mètres pour être précis). Si vous ne voyez pas la ligne discontinue suivante c’est que la visibilité est inférieure à 50 mètres.

2 - Conduite souple et adaptée

En plus des pneus hiver à privilégier dès les températures inférieures à 7°, la conduite hivernale vous demande de vous adapter à des chaussées glissantes, voire gelées. Augmentez en conséquence les distances de sécurité, n’hésitez pas à lever le pied, renforcez votre vigilance sur l’usage des clignotants et optez pour une conduite plus souple que d’ordinaire, sans coup de volant, en favorisant le frein moteur. En plus vous consommerez moins !

3 - Prévoyez le pire

Les grandes immobilisations pour cause de tempêtes de neige peuvent arriver. Ce fut encore le cas en décembre 2010 et 2014. Vous pouvez ainsi prévoir un petit kit de survie comprenant de quoi vous tenir au chaud, vous hydrater, manger mais aussi déblayer votre voiture, changer des ampoules ainsi qu’une lampe de poche.

4 - Prendre soin de votre auto

Certains éléments de votre voiture sont plus sensibles à l’hiver que d’autres. À l’approche du froid, notamment à la veille d’un grand départ, pensez à contrôler votre batterie, l’allumage, l’alimentation ainsi que la pression des pneus à froid. N’hésitez pas à ajouter 0,2 bar à froid, par grand froid. Pensez à nettoyer la carrosserie de votre voiture après avoir circulé sur une route salée afin d'éviter tout risque de corrosion (cas extrême certes).

5 - Ne jamais doubler un engin de déneigement

Quel intérêt peut-il y avoir à vouloir dépasser un camion chargée du déneigement (en action) ? Aucun. Soyez également respectueux des engins de salage. Restez en retrait, en dépit de leur relative lenteur, les grains de sel dispersés sont autant de petits projectiles capables de rayer votre voiture, voire de se faufiler dans le radiateur. Soulignons également que le dépassement d’un engin de service hivernal en action et prévu et sanctionné par l’article R 414-17 du code la route avec une amende de 4ème classe, soit 90€ en version minorée.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires