Blog auto > Sport-auto > Renault > 4L Trophy 2016, le débriefing de Guillaume et Lucas !

4L Trophy 2016, le débriefing de Guillaume et Lucas !

4L Trophy 2016, le débriefing de Guillaume et Lucas !
11/03/2016

Avec leur Smart 4L, Guillaume et Lucas ont réalisé une magnifique épopée. Ils racontent.

Des 1099 équipages classés (sur 1 132 au départ), Guillaume et Lucas ont terminé 487e. Si le classement n’a que peu d’importance, il valide l’aboutissement d’un périple d’une dizaine de jours et 6 000 kilomètres. De retour à Poitiers, Guillaume et Lucas ont encore la tête au Maroc, au dépaysement le plus complet. « C’est une ambiance particulière le 4L Trophy. Faut le vivre pour le croire » assure Guillaume.

Des souvenirs plein la tête

Du sable, des cailloux, des montagnes… le paysage marocain a souvent changé sous les yeux de Guillaume et Lucas. « Je n’imaginais pas le Maroc ainsi » reconnaît Lucas. Des paysages variés auxquels il a fallu composer avec une amplitude thermique assez importante. « On passait parfois de 25-26° à des nuits assez fraiches » assure Guillaume. « On a été sérieux sur tout le rallye et séduit par la solidarité. Même si tout s’était bien passé pour nous depuis le départ, nous n’avons pas hésité à aider les autres, aider à désensabler un autre équipage ». Et les soirées sur le bivouac ? Lucas raconte : « Les journées étaient fatigantes. Le soir, c’était ambiance feu de camp. Des moments d’échanges avec les autres. La fête, ce fut à Marrakech, la veille du départ, pas avant ! »

La frayeur des 300 derniers kilomètres

Le 4L Trophy, c’est aussi l’occasion de venir en aide aux enfants du désert même si Guillaume et Lucas reconnaissent volontiers ne pas avoir passé beaucoup de temps avec eux. « On n’a pas eu le temps profiter et de voir les enfants. Il y a bien eu quelques animations autour d’eux, mais on retient surtout les échanges sur le bord des pistes, ne serait-ce qu’un sourire ». En plus du matériel acheminé, les deux étudiants poitevins ont ajouté un chèque de 100€ pour l’association des enfants du désert.

Et puis, il y a eu la tuile. Alors qu’il ne restait plus que 300 kilomètres de liaison avant d’arriver à Marrakech, le moteur de leur Smart 4L a rendu l’âme, dans un col surplombant Ouarzazate, à 2 500 mètres d’altitude, ils se retrouvent à devoir appeler une dépanneuse. À leurs frais. « ça a été dur à encaisser, mais on ne s’est pas laisser décourager et on garde même un super souvenir de cette épreuve. Notamment avec le dépanneur qui faisait la course avec un autre, une cigarette dans une main, le téléphone dans l’autre et la musique à fond. C’est qu’on a appelé la conduite à la marocaine » ironise Guillaume !

À Marrakech, le mécanicien qu’ils rencontrent réalise un miracle après le diagnostic de l’obstruction totale de la crépine de pompe à huile. « Le défaut de lubrification à entraîné la casse de l’embiellage. Il fallait changer le moteur » conclut Lucas. Mais il n’a pas fallut 24 heures pour qu’un moteur de 956 cm3 soit trouvé et installé. Immense avantage d’une mécanique simple. « L’ensemble nous a couté environ 500€, main d’oeuvre comprise, ce qui fait dépasser notre budget de quelques centaines d’euros ».

Une 4L à revendre

Rentrés en France depuis le 2 mars, Guillaume et Lucas sont revenus à leur quotidien même si l’aventure demande encore quelques efforts. « Nous devons finaliser le conte-rendu de notre aventure sur notre site » indique Guillaume. Et la voiture ? La voix emprunte de nostalgie, Lucas livre le programme des jours prochains : « Il faut la nettoyer, la remettre en état. On roulera certainement encore un peu avec. Nous avons quelques évènements prévus. Après quoi il faudra la vendre ». Certainement pour rejoindre une nouvelle équipe qui prendra le départ du 4L Trophy 2017 (qui fêtera ses 20 ans) qui sera donné le 16 février. Bravo à Guillaume et Lucas, nous sommes fiers de les avoir soutenus dans cette aventure !

Photos : Smart 4L


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires