Blog auto > Sport-auto > Citroën > Les C-Élysées brillent sur la Nordschleife.

Les C-Élysées brillent sur la Nordschleife.

Les C-Élysées brillent sur la Nordschleife.
01/05/2015

Si le WTCC est en Hongrie ce week-end, les pilotes ont pour la plupart découvert la Nordschleife cette semaine avec une première séance d’essais. Si les Citroën sont devant, les pilotes furent impressionnés par l’enfer vert et José maria Lopez.

En programmant 2 courses sur la mythique Nordschleife le 16 mai, le WTCC part à la rencontre du public allemand qui ignore quasiment tout du championnat du monde des voitures de tourisme (préférant logiquement le DTM national). Circuit à nul autre pareil par sa longueur (25,278 km), son étroitesse, son nombre de virages (170) et ses aléas climatiques, il demande aux pilotes une préparation différente. Si certains pilotes s’y sont aventurés durant leurs carrières, ce ne fut jamais au volant d’une TC1. Le format du WTCC s’adapte comme il peut à l’enfer vert, les deux manches ne feront que 3 tours. Sauf que 3 tours de la Nordschleife fait un peu plus de 75 km, la distance normale d’une manche en WTCC.

José Maria Lopez déjà devant

Tenant du titre et leader du championnat du monde, l’Argentin José Maria Lopez a dominé la concurrence lors de la journée d’essais officiels de mardi. Avec un chrono de 8’38’’027, il devance de près de 2 secondes et demie Sebastien Loeb. De quoi faire pousser des ailes à l’Argentin : « Dans une vie antérieure, j’ai dû être pilote de course sur cette piste tellement je m’y suis tout de suite senti l’aise. Je n’avais pourtant fait que 10 tours en voiture de série auparavant » est-il cité par l’Équipe. Pour sa part, l’Alsacien reste les pieds sur terre : « C’est incroyable ce que ce circuit est difficile. Il demande une grande concentration, sans le moindre droit à l’erreur à d’être à bloc en permanence. Au final, je fais un bon dernier tour, mais je suis encore à deux secondes… (De Lopez)». L’Argentin a effectivement écrasé la concurrence au sein du team Citroën et sera le favori logique de la première course, le 16 mai, voir de la seconde (en départ inversé), mais bien plus qu’ailleurs, l’excès de confiance peut s’avérer très préjudiciable sur le Nürburging.

Avec WTCC, l’Équipe et Citroën Racing.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires