Blog auto > Sport-auto > Sebastian Vettel roule à l’ordinaire

Sebastian Vettel roule à l’ordinaire

Sebastian Vettel roule à l’ordinaire
21/04/2014

Intouchable quadruple champion du monde au volant d’une non moins intouchable Red Bull depuis quatre ans, Sebastian Vettel ne goutte pas vraiment la nouvelle donne technique et sportive de la Formule 1 de 2014.

N’importe quel champion autant habitué à la domination sans partage souffrirait à la place de Sebastian Vettel. Regardez dans d’autres sports ! La frustration des joueurs du FC Barcelone qui voient les trophées leur échapper les uns après les autres après avoir tant dominé l’Espagne et l’Europe. La détresse d’un Koby Bryant et son club des Los Angeles Lakers même pas qualifiés pour les Play-Off après avoir remporté 5 titres NBA entre 2000 et 2010.

« Vous plaisantez ? Sérieusement ? »

Une nouvelle fois, Sebastian Vettel a souffert en Chine. Cinquième à plus de 20 secondes de son coéquipier Daniel Ricciardo qui a été pour la deuxième fois de la saison (en 4 GP) plus rapide que lui en qualifications. Habitué à être chouchouté par Red Bull par rapport à Mark Webber, l’Allemand n’a que peu goûté qu’on lui demande de laisser passer un Ricciardo plus à même de lutter pour le podium. Il a mis deux tours à obtempérer, le temps de comprendre que « Daniel et moi étions sur des stratégies différentes » déclara-t-il après la course, mon oeil. Et que dire de ce moment surréaliste où la Caterham de Kamui Kobayashi le dépasse. Le Japonais a beau avoir des pneus neufs et être « évidemment plus rapide », l’image est tout de même incroyable, de même que la réaction de l’Allemand.  

5ème au classement Pilotes avec déjà 46 points de retard sur Nico Rosberg et 43 sur Lewis Hamilton, Sebastian Vettel voit (de loin) les Mercedes s’envoler et donne l’impression de perdre ses nerfs, tout du moins de bouder une RB10 pas spécialement bien née avec un V6 Renault lors d'être génial. L’impression d’un garçon gâté ressort. Lui qui doit voir d’un bon oeil le retour en Europe après trois semaines de remises en question et de travail. En espérant que l’ultra domination de Mercedes s’arrêtera là, sinon va vite s’ennuyer !

Photos : Sutton Images


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires