Blog auto > Technologie > Mercedes-Benz > À Hydrogène et électrique, voici le Mercedes GLC F-CELL Plug-in !

À Hydrogène et électrique, voici le Mercedes GLC F-CELL Plug-in !

À Hydrogène et électrique, voici le Mercedes GLC F-CELL Plug-in !
13/06/2016

De manière plutôt discrète, Mercedes rejoint la bataille de la motorisation hydrogène et présentant un inédit GLC hybride. En effet, la pile à combustible est complétée par un moteur électrique.

Si la Toyota Mirai est à ce jour la seule voiture fabriquée en série qui fonctionnant à l’hydrogène en circulation dans le monde (bien que la production soit plafonnée), d’autres constructeurs avancent leurs pions sur le sujet. Après le h-tron quattro d’Audi présenté à Detroit en début d’année, voici le Mercedes GLC F-CELL Plug-in. Un GLC qui bénéficie d’une double motorisation pile à combustible et électrique.

Essai grandeur nature à partir de 2017

Si Mercedes ne s’éternise pas dans les détails qui concernent la production, la puissance disponible et les tarifs, on apprend que la commercialisation débutera à partir de 2017, une fois la tournée des salons automobiles terminée. Une flotte de véhicules (qui seront fabriqués à Brême) entrera alors en circulation selon un processus qui s’annonce différent qu’une véritable commercialisation. Un peu à l’image de ce que fait Volvo avec son programme pour la voiture autonome Drive Me London ?

Concrètement, ce GLC peut rouler grâce à deux motorisations. La première est donc la pile à combustible alimentée par deux réservoirs à hydrogène de 4 kg chacun et placés sous l’habitacle. Elle est le fruit d’un développement commun avec Ford (la coentreprise Automotive Fuel Cell Cooperation) qui servira également pour Smart.

La motorisation électrique est appointée par une batterie lithium-ion (9 kWh) située dans le coffre. Selon Mercedes, qui s’appuie sur le cycle NEDC, ce GLC F-CELL Plug-in disposerait d’une autonomie de 450 km avec l’hydrogène en plus de mode électrique qui permettrait 50 km. On en arrive au pourquoi d’une telle motorisation défendue par la firme à l’étoile : Le réseau de recharge en hydrogène est pour l’instant trop juste. Ce qui est loin d'être faux.

Véritable laboratoire roulant, ce Mercedes GLC F-CELL Plug-in traduit l’incertitude qu’ont les constructeurs sur l’après pétrole et le type de motorisation qui sera popularisé. Une incertitude qui dure depuis des années du fait d’un pétrole finalement pas si onéreux qui prédit depuis des années.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires