Blog auto > Technologie > Volvo > Ces kangourous qui contrarient Volvo

Ces kangourous qui contrarient Volvo

Ces kangourous qui contrarient Volvo
04/07/2017

Voilà deux ans que Volvo travaille sur sa technologie autonome en Australie, notamment afin de prévenir les collisions avec les kangourous, un fléau local. Sauf que les marsupiaux bondissants seraient en train de vaincre le constructeur suédois.

À priori mignon comme tout, le kangourou a en réalité un caractère pas facile. En Australie, il arrive même à ces animaux de se prendre pour les maîtres de la chaussée. Quitte à générer de nombreuses collisions. Voilà pourquoi Volvo teste depuis 2 ans ses technologies de conduite autonomes à l’autre bout du monde. Mais voilà, la bataille est ardue ! Là où le constructeur suédois prévient la présence d'un sanglier, caribou, chien et même d'un serpent, il échoue face aux kangourous.

Et pourquoi ?

La mise en échec de Volvo par les kangourous réside dans le fait que les technologies sont incapables (pour le moment) de s’adapter aux bonds de ces étonnantes bestioles. En effet, le système de conduite autonome et de détection de la traversée d’obstacle se base sur un point de référence au sol. Les bonds des kangourous contrarient tout cela. Pas de panique pour autant, dans les colonnes du journal « The Guardian », le patron Volvo Australia Kevin McCann précise « que nos ingénieurs se sont rendus en Australie afin de rassembler des données sur la manières dont les animaux se déplacent et se comportent permettant ainsi aux ordinateurs de mieux les comprendre ». Il faut ainsi comprendre que Volvo envisage de créer des programmes dédiés à la détection des kangourous et de leurs acolytes qui se déplacent (ou peuvent se déplacer) en sautant comme les lapins ou les grenouilles.

À noter que Volvo a découvert un autre problème inattendu, celui des fiantes d’oiseaux qui obstrue le Lidar, ce faisceau de lumière permettant aux logiciels d’analyser sur qu’il se passe sur la route.

En théorie, il n’y a pas de quoi empêcher Volvo de lancer sa gamme de véhicules autonomes à l’horizon 2020. L'expérimentation a ce caractère fondamental, pouvoir découvrir les soucis auxquels nul n'avait pensé.

Source : The Guardian

Illustration : Volvo Media


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires