Blog auto > Technologie > Kia > Kia imagine l’automobile en 2040.

Kia imagine l’automobile en 2040.

Kia imagine l’automobile en 2040.
29/09/2016

En ce jour d’ouverture à la presse du Mondial de l’Automobile de Paris, penchons-nous sur la réflexion de Kia sur nos rapports à la voiture en 2040.

Pour mieux se projeter en 2040, Kia UK s’appuie sur l'anniversaire de ses 25 ans en Grande Bretagne. Une réflexion plutôt intéressante (quoique sans surprise) à partager avec vous aujourd’hui, alors que s’ouvre (aux professionnels) la biennale parisienne censée nous aiguiller sur le futur immédiat de l’automobile. La réflexion de Kia UK se situe à l’horizon 2040. Un travail sérieux, réalisé en collaboration avec Frank Show, du Centre for Future Studies (un think tank).

Anticipation ou science-fiction ?

Même si Kia n'est pas dans le peloton de tête des constructeurs qui travaillent sur les technologies de conduite autonome (même si le constructeur y travaille), le constructeur sud-coréen estime qu’en 2040, pas moins de la moitié du parc automobile anglais sera autonome. Il en découle des assurances moins onéreuses, car (beaucoup) moins d’accidents. Le permis de conduire et les tarifs des stationnement seront également plus abordables. Soyons francs, on y croit beaucoup moins ! De même que la généralisation de l’auto-partage et du covoiturage. Il me semble que la mobilité communautaire se heurtera assez rapidement à la volonté de tranquillité et de vie privée de chacun (vaste débat) et à l'égoïsme d'autres.

De manière plus concrète, Kia imagine volontiers des voitures communicantes. Entre elles évidemment, mais aussi avec la route. Bien avant nous, nos véhicules détecterons les obstacles, les nids de poule.

Enfin, Kia estime que la technologie autonome sera arrivée à maturité. Comprenez que votre voiture sera seule capable de gérer la circulation urbaine et d’aller à une place de stationnement seule après vous avoir déposé devant la maison, le bureau, le restaurant... La fin programmée de l’alcoolémie au volant ?

Seule ombre à ce tableau très optimiste, le manque d’uniformisation de la législation sur les véhicules autonomes, aussi bien en Europe que par rapport à l’Amérique du Nord. Reste à savoir à quel point tout cela sera avéré d’ici 2040. Rappelez-vous que dans les années 60 on imaginait volontiers que les voitures voleraient en l’an 2000… 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires