Blog auto > Actualités > Peugeot > Le FCSM vendu à un groupe chinois ?

Le FCSM vendu à un groupe chinois ?

Le FCSM vendu à un groupe chinois ?
18/02/2015

Fondé par Jean-Pierre Peugeot en 1928, le Football Club Sochaux Montbéliard est un vestige d’un capitalisme soucieux du bien être de ses employés par le développement des loisirs. Les temps ont changé et Peugeot pourrait se séparer de ce club historique du football français. Le groupe chinois Tech Pro Technology Development a en ce sens manifesté son intérêt via une lettre d’intention.

Très honnêtement, si un troisième club de football français devait passer sous pavillon étranger (après le PSG et l’AS Monaco), on aurait davantage misé sur un nom (une marque) à fort potentiel et reconnu à l’étranger comme Bordeaux. Apprendre qu’un groupe chinois spécialisé dans les LED coté à la bourse de Hong-Kong s’intéresse à Sochaux est tout de même étonnant.

Rationalisation.

Peugeot comme Tech Pro Technology Development ont confirmé à l’AFP l’existence d’une lettre d’intention. Cette dernière n’engage que l’acquéreur et laisse place à la négociation même si rien n'est fait. Voilà qui place le curseur au-delà du stade de la rumeur et dessine un peu plus les contours d’un groupe PSA rationalisé comme l’entend Carlos Tavares et sa stratégie « Back in the Race ». Le mois dernier, l’indien Mahindra a pris le contrôle de Peugeot Scooter.

Un modèle social par le sport.

Créé en 1928 pour les ouvriers des usines Peugeot par la direction, le Football Club Sochaux (auquel fut ajouté Montbéliard en 1930) fut le premier club omnisports professionnel de France. Avant la seconde guerre mondiale, le club remporta deux titres de champion de France en 1935 et 1938 (ajoutez une Coupe de France en 1937) en investissant considérablement afin d’offrir une équipe compétitive au stade la Forge. Depuis, le club est celui qui compte le plus grand nombre de saisons en première division (66), bien qu’évoluant aujourd’hui en Ligue 2. Bien moins ambitieux qu’auparavant, le FCSM mise avant tout sur la formation pour préserver son existence. Propriétaire du club, Peugeot survient aux besoins du club à minima de nos jours. Certaines années seulement par simple sponsoring.

Exemple de club familial à la française, le FCSM pourrait rapidement changer de standing dans les mois ou années à venir. En changeant de propriétaire, le club pourrait redécouvrir l’ambition même si l’on imagine mal l’argent couler à flot dans le Doubs comme dans d’autres clubs plus huppés. La méfiance de certains supporters est d’ailleurs de rigueur dans le Doubs. Beaucoup se rappelle la triste histoire du Grenoble Foot 38, dont les investisseurs japonais (Index Corporation) ont quitté la navire en 2007 bien qu’ambitionnant en 2005 de remporter la Ligue des Champions en 2014. Le club fut placé en liquidation judiciaire en 2011 et évoluait en CFA 2 l’année dernière (5è division).


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires