Blog auto > Conseils > Guide de la voiture diesel : mythes et réalités des moteurs au gasoil.

Guide de la voiture diesel : mythes et réalités des moteurs au gasoil.

Guide de la voiture diesel : mythes et réalités des moteurs au gasoil.
18/06/2019

Carburant préféré des français pendant des décennies, le Diesel connait depuis le tournant des années 2010 un désamour croissant. Vilipendé pour ses émissions de particules fines qui contribuent à polluer l’atmosphère de nos villes, il est la cible privilégiée des autorités publiques qui cherchent notamment à retirer de la circulation les modèles les plus anciens.

Malgré son image de mauvais élève, la motorisation diesel reste une solution pertinente et intéressante pour de nombreux usages automobiles. Du véhicule utilitaire destiné aux petites agglomérations et aux zones rurales à l’automobile pour grand rouleur en passant par la voiture destinée à ponctuellement tracter de lourdes charges, il s’impose comme un choix privilégié en comparaison aux moteurs essence ou électriques.  Par ailleurs, le diesel reste très intéressant sur le marché de l'occasion. Démêlons le vrai du faux sur ce qu’il se dit sur ce type de motorisation grâce à notre article sur le diesel.

Qu’est-ce qu’un moteur diesel ?

Conçu entre 1893 et 1897 par l’ingénieur Rudolf Diesel, ce moteur à combustion interne se caractérise par un allumage spontané qui repose sur le phénomène d’auto-inflammation entre le combustible et l‘air contenu dans les cylindres. Bien qu’il existe des moteurs diesel à 2 temps utilisés notamment dans la marine, ce type de moteur dans l’automobile fonctionne selon un cycle en 4 temps.

Principe de fonctionnement d'un moteur 4 temps diesel :

Son principe de fonctionnement repose sur un cycle en quatre temps qui permet aux cylindres d’admettre de l’air après la descente du piston avant de le comprimer par un mouvement inverse. Le carburant est par la suite injecté ce qui permet sa combustion, la détente puis l’échappement des gaz.

1er temps - Admission : Le piston descend et le cylindre se remplit uniquement d’air

2ème temps - Compression : Le piston monte. L’air est comprimé en fin de compression à une pression de 30 bars grâce à l’élévation du rapport volumétrique qui passe de 12/1 à 22/1. L’air ainsi comprimé se chauffe à une température de 600° C.

3ème temps - Combustion / Détente : Le gazoil est injecté dans le cylindre à une haute pression, située entre 100 et 200 bars et s’enflamme spontanément au contact de l’air chauffé. Cette combustion fait descendre le piston, il s’agit du temps moteur.

4ème temps - Echappement : En remontant, le piston chasse les gaz brulés.

Découvrez toutes nos occasions diesel

Un moteur diesel possède-t-il un meilleur rendement qu’une motorisation essence ?

L’amélioration continu du moteur diesel au cours du XXème siècle, par l’injection directe et le turbocompresseur lui a permis d’acquérir un meilleur rendement que le moteur 4 temps essence. Cette notion est importante car elle influe directement sur la quantité de carburant nécessaire à faire mouvoir le véhicule.

Le rendement maximal actuel d’un moteur diesel est de 42% contre 35% pour l’essence. Il en résulte qu’à vitesse égale, il émet moins de gaz à effet de serre au kilomètre parcouru que son concurrent à essence. Ces performances restent toutefois assez faibles comparées aux moteurs électriques dont le rendement va de 80 à 98% !

Pourquoi le diesel a-t-il mauvaise presse ?

Si le scandale du Dieselgate a jeté l'opprobre sur ce carburant, c’est sa contribution supposée à la pollution globale de l’air par les particules qui l’a mis sur la sellette. Les voitures diesel sont ainsi accusées de rejeter des particules fines susceptibles d’occasionner sur le temps des maladies respiratoires. Bien que cette affirmation ne soit pas fausse, il est important de noter que les normes européennes imposent désormais aux véhicules diesels des taux de rejets bien inférieurs aux nouvelles voitures essence à injection.

À Paris, les études menées par AirParif montrent en outre que les rejets automobiles ne comptent que pour 14% du total des émissions de composés organiques volatils non méthaniques (COVNM). Le gros de la pollution aux particules fines vient en effet de l’activité industrielle, des feux de cheminées ou de l’épandage d’engrais.

Le diesel est-il vraiment plus mauvais pour l’environnement que l’essence ?

Lorsque l’on analyse les incitations fiscales et les dispositifs environnementaux mis en place par l’Etat français, le paysage est contrasté entre les moteurs diesel et essence. Néanmoins le niveau fiscalité entre l’essence et le diesel est quasi identique (tiré vers le haut évidemment).

En termes de pénalités à l’achat, les voitures diesel souffrent moins des malus en raison de leurs émissions de gaz à effet de serre plus faibles. Elles sont toutefois éligibles à des vignettes Crit’Air moins favorables que leurs homologues.

Cette dernière restriction est à relativiser. Les voitures de dernière génération qui roulent au gasoil bénéficient tout de même généralement de vignettes Crit’Air qui permettent de rouler dans la grande majorité des cas lors de pics d’émissions. Elles sont équipées de coûteux dispositifs antipollution afin de piéger les oxydes d’azote en plus des particules.

Le diesel reste-t-il compétitif face à l’essence ?

Jusqu’à récemment lourdement subventionné par l’état, le Diesel a perdu son avantage tarifaire. L’alignement programmé du prix de l’essence et du diesel se traduit par une augmentation plus importante de ce dernier jusqu’en 2020. Il faut ajouter à cela le surcoût à l’achat lié à la disparition des Bonus et à l’installation de dispositifs antipollution plus exigeants.

Malgré tout, le diesel reste compétitif pour les personnes qui parcourent plus de 25 000 kilomètres par an en raison de sa plus grande sobriété de consommation. À réservoir égal, vous parcourez toujours environ 20% de kilomètres en plus avec une voiture diesel par rapport à un modèle essence.

Quels conseils donnez-vous pour préserver et décrasser un moteur diesel ?

En adoptant des bonnes pratiques de conduite et d’entretien, vous pouvez éviter que votre moteur diesel s’encrasse ce qui le ferait consommer et polluer plus. Si malgré vos efforts il venait toutefois à s’encrasser, des solutions existent pour le décrasser.

4 conseils pour préserver un moteur gasoil

Utilisez tout le potentiel de votre moteur : Contrairement au sens commun, la mise en action rapide de votre véhicule permet de limiter la consommation de votre véhicule tout en protégeant votre moteur. Pour ce faire, n’hésitez pas à pousser votre accélération afin d’utiliser le turbo sur des plages hautes et passez rapidement les vitesses afin d’atteindre la vitesse voulue. Cette méthode d’écoconduite est également bonne pour votre moteur !

Un trajet hors ville de 50 km ou plus une fois par semaine : En réalisant un trajet hors ville à vitesse constante à plus de 4 000 tours par minute, votre véhicule va éliminer les dépôts accumulés en semaine lors de vos parcours en ville. Vous pouvez désormais expliquer à votre conjoint que votre week-end improvisé est bon pour votre auto !

Rapprochez les vidanges : Lorsque vous roulez peu, pensez à faire vidanger votre véhicule au moins une fois par an. La consommation d’une huile récente “non carbonisée” réduit l’encrassement du moteur.

Gardez le stop/start activé :En laissant activé ce dispositif et en retirant bien le pied de l’embrayage, on s’assure de son entrée en action ce qui permet d’éviter un trop grand refroidissement des gaz d’échappement et de garder actifs les métaux catalyseurs.

Comment décrasser un moteur diesel ?

Des dispositifs curatifs existent pour décrasser un moteur diesel. Bien que parfois disponibles dans les centres autos, ils sont toutefois plutôt réservés à une utilisation en atelier. Pour décrasser les injecteurs, le nettoyant injecteur Spheretech fonctionne très bien. Si vous êtes un bon mécanicien amateur, il vous en coûtera entre 65 et 75€ le bidon 1,5 litre.

Pour la vanne EGR, les produits concentrés peuvent se montrer performants en cas d’encrassage limité mais au-delà l’intervention d’un mécanicien est conseillée. La même chose est vraie pour votre filtre à particules. En cas de léger encrassage, vous pouvez essayer de le nettoyer avec un produit fortement concentré en eolys, comme le Power FAP de Bosal, mais s’il est totalement encrassé seul le démontage et le nettoyage mécanique sera efficace.

Article rédigé par Pierre-Marie Coupry.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires